Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

L’Etat met un coup d’accélérateur sur la réduction de la mortalité maternelle et infantile - 30/10/2011 - Cameroon tribune - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Une campagne triennale de lutte a été lancée vendredi 28 octobre 2011 grâce à une action conjointe du gouvernement et des Nations unies. [Pour une réduction des deces mere-enfant.] Les taux de morbidité et de mortalité sont particulièrement élevés dans la population des mères et des enfants au Cameroun.

Le taux de mortalité maternelle serait passé de 430 à 669 décès pour 100.000 naissances vivantes entre 1998 et 2004. La mortalité infanto-juvénile est restée plus ou moins stable à 144 pour 1.000 en 2004 contre 151 pour 1.000 en 1998. Ces chiffres font monter l’Etat au créneau, avec la collaboration de cinq agences du système des Nations unies, à savoir : l’UNFPA, l’Unicef, l’OMS, la Banque mondiale et l’Onusida. Vendredi dernier à Yaoundé, ces organismes et le gouvernement camerounais, représenté par le ministre de la Santé publique (Minsanté), André Mama Fouda, ont procédé à la signature d’un programme conjoint appuyant la mise en œuvre de la Campagne d’accélération de la réduction de la mortalité maternelle et infantile en Afrique (Carmma).

Le 8 mai 2010, le Cameroun a lancé officiellement la Carmma, rejoignant ainsi une dizaine de pays africains. Après ce lancement, un groupe de travail restreint, composé des ministres de la Santé publique et de la Promotion de la Femme et de la Famille, accompagnés des représentants des organisations des Nations unies, auxquels se sont joints des partenaires bilatéraux, ont identifié les actions à haut impact, afin de proposer une base solide devant constituer le socle de la Carmma au Cameroun. Selon le représentant du Pnud au Cameroun, Michel Balima, « ce processus de consultations a abouti à la finalisation du Plan stratégique de la Carmma. Sous la tutelle du Minsanté, ce plan national sert maintenant en tant que stratégie pour tous les acteurs engagés dans l’amélioration de la santé maternelle et néonatale. »

Renforcer le système de santé en général et atteindre les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) en santé d’ici 2015, restent une priorité, et la Carmma s’inscrit dans cette bataille. D’après André Mama Fouda, de nombreuses difficultés se dressent encore sur leur chemin. « Il existe une insuffisance qualitative et quantitative des ressources humaines en santé de reproduction. L’inégal accès aux soins de qualité entre les zones urbaines et les zones rurales », a cité le Minsanté. A cela se greffe l’obstacle des fonds à réunir. Cette campagne s’étale sur trois ans et son budget estimatif est de 30 milliards de F. Jusque-là, « 6 milliards ont été mobilisés. Boucler la mise en commun des fonds reste un problème prioritaire », a révélé le Minsanté. Néanmoins, dans le cadre de la Carmma, certaines activités ont déjà été produites, et quelques résultats réalisés. Notamment la formation des formateurs pour les écoles de sages-femmes, la réhabilitation et l’équipement des écoles, le démarrage effectif de huit écoles de sages-femmes.

Monica NKODO

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !