Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Dr Guillaume Wamba : Le terme malnutrition est souvent utilisé à tort - 09/11/2011 - Mutations - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Selon le chef service de pédiatrie et prévention infantile au centre hospitalier d’Essos, il faut plutôt parler de dénutrition.

Qu'est ce que la malnutrition ?

La malnutrition peut se définir comme étant un état de nutrition insatisfaisant résultant d'une sous-alimentation, d'une suralimentation, d'une alimentation mal équilibrée ou d'une assimilation imparfaite. Le terme malnutrition est souvent utilisé, à tort, à la place de dénutrition. En fait, nous devons retenir que la malnutrition est un manque, un excès ou un déséquilibre des apports alimentaires.

A quoi est-elle due ?

Les deux causes principales de malnutrition sont le manque de calories; une carence en composants spécifiques de certains aliments (acides aminés, vitamines et minéraux). Ainsi, un régime alimentaire ne comprenant pas suffisamment de calories et de protéines peut induire une malnutrition dite protéino-énergétique

Comment se manifeste-elle ?

La malnutrition protéino-énergétique légère apparaît quand le régime alimentaire est déséquilibré à la fois en éléments énergétiques et en protéines Les principaux symptômes : sont l‘arrêt de la croissance qui se traduit par une courbe de poids stationnaire (courbe en plateau), le Kwashiorkor qui est la manifestation d'une carence protéique consécutive à un régime alimentaire très pauvre en protéines; le marasme qui est la manifestation d'une sous-alimentation globale à la fois pauvre en protéines et en aliments énergétiques, l'enfant ne mangeant pas à sa faim.

En quoi va alors consister la prise en charge ?

La prise en charge repose sur l’alimentation (alimentation enrichie en calories par adjonction, par exemple, d’huile et enrichie en protéines) et le contrôle des infections. Toute infection devra être traitée rapidement à cause de la fragilité de l’enfant malnutri face aux infections.
Un enfant qui présente une fonte musculaire importante associée ou non à des œdèmes doit être considéré comme une urgence médicale, ce d’autant plus qu’il a de la diarrhée, une déshydratation ou une infection Ce traitement d’urgence sera conduit sous surveillance médicale, à l’hôpital. L’alimentation sera progressivement enrichie en protéines et en énergie.

Propos recueillis par Mélanie Ambombo (Stagiaire)

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !