Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Diarrhée : Les amibes investissent l'intestin - 31/10/2006 - Mutations - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La mine défaite, les bras croisés sur le ventre, la dame rencontrée jeudi dernier au laboratoire du Centre à Yaoundé se tord de douleur. Toutes les dix minutes ou presque, elle fait aussi un tour aux toilettes. Les résultats des examens de ses selles ont révélé la présence des amibes, les agents pathogènes de l'amibiase intestinale. "C'est une infection parasitaire du gros intestin qui se manifeste par une diarrhée que l'on appelle aussi dysenterie amibienne.

Le patient a des émissions de glaires sanglantes plusieurs fois par jour. Ces dernières s'accompagnent de douleurs abdominales, de fausses envies d'aller à la selle et de contractions douloureuses de l'anus", explique le Pr Same Ekobo, parasitologue en service à l’Université de Yaoundé I.

Au service de parasitologie de l'Hôpital central de Yaoundé, on indique que, la maladie qui sévit surtout pendant la saison sèche, a commencé à faire de nombreuses victimes depuis le début du mois d'octobre. Les victimes de l'amibiase, précise le Dr Tchuile, se recrutent surtout chez les populations vivant dans les zones insalubres où l’on trouve le parasite. Il indexe surtout les habitations où les points d’eau sont construits à proximité des latrines, car la transmission de la maladie se fait par voie digestive, directement par les mains sales ou indirectement par l'eau ou les aliments souillés de matières fécales. Ce type de risque est communément appelé le péril fécal.

Pour diagnostiquer cette affection parasitaire, le Dr Tchuile mentionne que l'examen clinique repose surtout sur la palpation de l'abdomen pour voir si le foie a augmenté de volume. Le médecin va également procéder à un examen parasitologique des selles fraîchement émises pour mettre en évidence la présence de l'amibe. Lorsque le patient suit vite et bien son traitement, précise le Dr Tchuile, l'amibiase intestinale est vite guérie.

Règles d’hygiène

Cependant, des rechutes peuvent se produire s’il ne respecte pas les règles d’hygiène, d'où la nécessité de faire examiner ses selles après la guérison. Les médecins précisent du reste, que certaines formes cliniques de l'amibiase intestinale peuvent simuler un cancer du colon, dont le traitement est différent. Dans le cas l'amibiase intestinale, le traitement repose sur l'absorption d'un antiparasitaire qui détruit les amibes à l’intérieur et à l’extérieur de l’intestin. Toutefois, pour éviter de tomber malade, les médecins conseillent d'observer des règles d'hygiène qui consistent à ne boire que de l'eau potable (minérale ou désinfectée), de laver les fruits et les légumes avec cette même eau et les éplucher avant de les consommer. Ils conseillent aussi de se laver les mains avant de manipuler les aliments et les repas.

Pour combattre cette affection qui résiste parfois au traitement, un chercheur camerounais est en voie de mettre au point un médicament. La biochimiste Mélanie Flore Gondom travaille au laboratoire de parasitologie de l’université de Yaoundé, sur une plante végétative qui pousse au Cameroun. La recherche est financée par l’International Foundation for Science (Ifs), une fondation suédoise qui offre des bourses de recherche aux ressortissants des pays en développement qui travaillent dans les domaines de la science.

Cathy Yogo

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !