Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

100 enfants opérés de malformations uro-génitales en 4 ans - 10/04/2013 - Cameroon tribune - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L'Etat a renouvelé mardi à Yaoundé une convention avec une fondation dans le cadre de la mission humanitaire « Children Action ». L'aise et l'humeur câline de la petite Emilie M., deux ans, cachaient mardi ce que le ministre de la Santé publique a qualifié de « drame pour les parents », lors de sa visite à l'hôpital gynéco-obstétrique et pédiatrique de Yaoundé.

C'est avec un sourire insouciant qu'elle recevait, sur son lit d'hôpital, les ministres des Affaires sociales, de la Promotion de la Femme et de la Famille accompagnées de celui en charge de la Santé et le personnel de l'hôpital. Devant elle, sa mère vient de répondre à l'épineuse question des médecins à son sujet : « De quel sexe souhaitez-vous que votre enfant soit ? ». La réponse : « Une fille ! ». En clair, à cause d'une malformation urogénitale, Emilie M. oscille encore entre les sexes féminin et masculin. Grace à la convention signée par l'Etat du Cameroun pour la mission « Children Action », elle sera opérée dans les prochains jours.

Depuis le début de la campagne en 2009, 100 enfants sur 230 présentant des malformations génitales ont été opérés. Lors de sa visite hier, André Mama Fouda a affirmé : « Nous vivons un bon moment de la vie : celui de permettre à une fille, un garçon de retrouver la plénitude de l'organe majeur qui détermine son genre. C'est un projet social qui prend en charge des frais d'opération, pour que les parents qui souffrent déjà au quotidien soient soulagés. Et pour que les familles qui vivent encore dans le secret en soient informées. »

Pour cette huitième mission sur le territoire camerounais, le Pr. Claude Le Coultre de la Fondation pour la protection de l'enfance et l'action humanitaire a expliqué : « nous avons corrigé des malformations des organes génitaux, du rein, de l'urètre et pris en charge des enfants pour leur permettre d'avoir une vie sexuelle correcte et satisfaisante, selon le type de malformation ». La détermination chromosomique, les maladies endocrines pendant la grossesse de la mère et l'hérédité sont des causes de ces affections. La convention a été renouvelée hier en présence des membres du gouvernement, et, les opérations du genre se tiendront deux fois par an.

Par Marilyne Ngambo Tchofo,

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !