Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Avril 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mars/Avril 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Deux nouveaux centres d'approvisionnement en médicaments opérationnels à l’Est - 29/10/2013 - Cameroon tribune - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Les annexes de Yokadouma et d’Abong-Mbang vont desservir six districts de santé. Les patients de districts de santé de Moloundou, Ndélélé et Yokadouma peuvent pousser un ouf de soulagement. Un centre annexe approprié dans l’approvisionnement de produits pharmaceutiques de qualité s’est rapproché désormais d’eux.

Il sera logé à l’hôpital de district de Yokadouma, chef-lieu de la Bouma et Ngoko. Cette structure a été inaugurée le 18 octobre, en présence des autorités sanitaires et administratives de la région de l’Est. Cet annexe de Yokadouma va fournir des médicaments essentiels génériques, des consommables médicaux essentiels et des réactifs de laboratoires aux prix accessibles. Selon le Dr Yomo Mbarga, manager du centre régional d’approvisionnement pharmaceutique, seuls les centres de santé public et privé à but non lucratif vont se ravitailler dans le nouveau centre de médicaments. Soit trois districts de santé publics et 19 centres du secteur privé dans la Boumba et Ngoko.

Avant cette date, les districts de santé se ravitaillaient en médicaments à Bertoua, seul centre agréé dans la région de l’Est. Toute chose qui n’était pas aisée au regard de la longue distance. De Moloundou à Bertoua, par exemple, il faut parcourir 500 Km sur une route non bitumée et dégradée par endroits. Ce qui accentue le phénomène de médicaments de la rue dans le département. Le préfet de la Boumba et Ngoko, Bello Leonard, a salué l’action des pouvoirs publics qui ont permis de rapprocher le centre d’approvisionnement en médicaments des populations. Selon ses dires, cette action permettra de réduire le nombre de décès dans cette partie du pays. Précisons que quelques jours plus tôt, le centre annexe d’Abong-Mbang a aussi été inauguré. Lequel centre va desservir les districts de santé de Lomié, Messamena et Abong-Mbang dans le vaste département du Haut-Nyong. La région de l’Est compte quatorze districts de santé qui vont désormais s’approvisionner dans trois centres.

Pierre CHEMETE

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !