Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Santé : Un traitement contre les carences en personnel - 13/12/2006 - Cameroon tribune - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Une réunion sur le développement des ressources humaines en santé en Afrique centrale ouverte hier à Brazzaville. La pénurie des personnels de santé dans la plupart des pays du Sud a atteint des proportions inquiétantes. Le constat a été repris hier par le Secrétaire général de l’Oceac, l’Organisation de coordination pour la lutte contre les endémies en Afrique centrale. Jean-Jacques Moka s’exprimait ainsi à l’ouverture de la réunion sous-régionale sur le développement des ressources humaines en santé (Rhs) ouverte hier dans la capitale du Congo.

Une rencontre de deux jours que la structure organise en partenariat avec le Bureau régional de l’Oms-Afrique et l’Alliance mondiale pour le développement des ressources humaines en santé. La carence en Rhs n’épargne donc pas la sous-région. Il la touche même à plusieurs niveaux : déficit en personnel, formation, conditions de travail, répartition territoriale du personnel, fuite des cerveaux, pratiques déviantes du personnel soignant et administratif…

Précision non négligeable : sur 57 pays connaissant une crise majeure en Rhs, 36 se trouvent en Afrique (statistiques de l’Oms). Le Cameroun n’est pas épargné, à l’instar de toute l’Afrique centrale (le Gabon excepté). Pas étonnant donc que les responsables des ressources humaines auprès des ministères en charge de la Santé publique de pratiquement tous les pays de la sous-région aient fait le déplacement.

D’autres données peuvent mieux édifier sur la crise en Rhs, qui se traduit notamment par la fuite des compétences : il y a davantage de médecins malawites dans la banlieue de Manchester que… dans tout le Malawi. Les chiffres de la saignée en cadres de santé sur le continent vont de 8% au Cameroun à environ 60% au Ghana. L’attrait d’une meilleure rémunération, d’un cadre de travail plus sécurisé, etc. sont les principales raisons à cet " exode de cerveaux sans précédent ".

Les assises de Brazzaville, qui s’achèvent aujourd’hui, visent donc à contribuer au développement des Rhs pour la santé en Afrique centrale. Un but d’autant plus urgent à atteindre que, si la tendance actuelle n’est pas rapidement inversée, les pays touchés auront du mal à atteindre les Objectifs du Millénaire pour le Développement. C’est en tout cas ce qu’a déclaré le Dr. Jean-Marie TrapSIDA, représentant du directeur régional de l’Oms à la réunion. Entre autres objectifs spécifiques, il sera question de faire des recommandations pour une action sous-régionale de développement des ressources humaines en santé liées au plan d’action de l’Alliance mondiale pour le développement des Rhs.

Cela dit, bien avant la réunion de Brazzaville, des actions ont été menées çà et là sur le continent pour essayer d’arrêter l’hémorragie. Au Cameroun, cité hier par un expert de l’Oms, les fonds Ppte ont été utilisés pour recruter 1200 personnels de santé (570 autres recrutements sont en vue). Au Cap-Vert, un médecin formé doit exercer deux ans dans le public avant de recevoir son diplôme. En Ouganda et au Kenya, des mesures incitatives ont été prises pour garder les professionnels sur place. Au Mali, les communes et les communautés emploient les Rhs. C’est sans doute un début de solution. Mais le traitement devra sans doute se poursuivre.

Alliance NYOBIA

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !