Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Objectif de la deuxième session du Conseil scientifique ouvert mercredi à Yaoundé. Fin des travaux jeudi - 08/01/2014 - Cameroon tribune - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Les activités du Centre international de référence Chantal Biya pour la recherche sur la prévention et la prise en charge du VIH /sida (CIRCB) sont évaluées depuis mercredi à Yaoundé. C'est à l'occasion des travaux de la deuxième session du Conseil scientifique dudit Centre. Assises présidées par le Pr. Carlo Federico Perno, en présence de la vice-présidente, le Pr. Rose Leke, du directeur du CIRCB, le Pr. Alexis Ndjolo et des autres membres.

En attendant la clôture de la rencontre jeudi après-midi, le président du Conseil scientifique a précisé mercredi, qu'en 2013 comme depuis sa création en 2006 sous la houlette de Mme Chantal Biya, première dame du Cameroun, le CIRCB participe à la lutte contre le sida. Notamment dans les domaines de la prise en charge des personnes vivant avec le VIH/Sida et de la prévention. Particulièrement en ce qui concerne la prévention de la transmission du virus de la mère à l'enfant, l'épidémiologie et la recherche d'un vaccin. Les études sur les résistances génétiques aux antirétroviraux (ARV), la mise en œuvre des différentes modalités thérapeutiques ou le traitement et la prophylaxie des infections opportunistes et les co-infections n'ont pas été en reste.

Durant l'année 2014 qui commence, le CIRCB va non seulement préserver les acquis mais aussi relever de nouveaux défis. Cinq millions de personnes sont déjà sous traitement ARV en Afrique, un pas salutaire a reconnu le président du Conseil scientifique, mais il a relevé que c'est encore insuffisant. Cette année comme par le passé, le suivi des patients ayant développé des résistances et devant être placés sous un traitement de deuxième ou troisième ligne, sera densifié. Il sera également mis en place un système permettant aux malades d'être facilement pris en charge. Des résultats concrets n'ont pas encore été trouvés au sujet du vaccin contre le sida, mais les recherches sont en bonne voie. A cet effet, le Pr. Carlo Federico Perno a annoncé, sans toutefois les citer, qu' « il y aura des changements dans le Centre pour lui permettre de répondre aux défis actuels.»

Par Elise Ziemine

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !