Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Dr Suzie Moyo Tetang Ndiang : La convulsion est un signe de méningite - 24/01/2007 - Mutations - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Pédiatre à l'hôpital général de Yaoundé, elle parle des signes de suspicion de cette maladie très répandue actuellement. Doit-on parler de la méningite ou des méningites ?

La méningite est une inflammation des méninges avec plus ou moins un intéressement du tissu cérébral. Tout germe pathogène est susceptible de provoquer une méningite. On peut avoir des méningites bactériennes, virales, liées à des mycoses méningées et même tuberculeuses.

Quand doit-on commencer à suspecter une méningite ?

La suspicion de méningite est d'abord clinique, c'est-à-dire qu'il y'a des signes plus ou moins francs qui font émettre cette suspicion : la fièvre, les vomissements, les convulsions, les céphalées... Etant donné que je suis pédiatre, je suis beaucoup plus en contact avec les enfants. En général, en milieu pédiatrique, chez tous enfants présentant des convulsions en contexte fébrile, associées plus ou moins à d'autres symptômes, l'on devrait éliminer une méningite. La confirmation se fera avec des examens de laboratoire. Parmi ces examens, nous avons la ponction lombaire, prélèvement du liquide céphalorachidien dans le dos qui est fondamentale ; la protéine C réactive (indice inflammatoire) importante dans le suivi du traitement et enfin la numération formule sanguine (NFS),

Comment s'effectue la prise en charge médicale ?

Dès que la suspicion de méningite est émise, après les prélèvements, le malade doit être isolé et le traitement débuté. En général, on fait un traitement à base d'antibiotique par voie veineuse en attendant les résultats ; et la durée du traitement sera fonction du germe isolé à l'examen cultural du liquide céphalorachidien.
Mais avant de débuter le traitement des antibiotiques, l'idéal serait d'administrer des corticoïdes par voie veineuse également afin d'éviter le relâchement de substances toxiques (qui perpétueront l'inflammation en région cérébrale) dû à l'éclatement des bactéries

Peut-on guérir complètement de la méningite ?

Oui, on peut guérir complètement d'une méningite, si et seulement si elle est prise en charge à temps, c'est-à-dire si la maladie est rapidement diagnostiquée et bien traitée. Au cas contraire, la maladie peut porter à la mort ou dans le meilleur des cas, laisser des séquelles telles que la surdité partielle ou totale, l'épilepsie…

Comment prévenir cette maladie ?

On peut prévenir la méningite en faisant des vaccins. Chez les enfants, il existe au Cameroun des vaccins (anti haemophilus, pneumo 23, meningo A et C ….) contre différents types de méningites qui peuvent être administrés dès 6 semaines de vie. Malheureusement, tous ses vaccins sont payants et donc pas forcément à la portée de tous les parents.
Par ailleurs, l'entourage proche d'un enfant qui a eu une méningite (méningocoque, haemophilus..) devrait effectuer un traitement préventif à base de Rifampicine par exemple.

Propos recueillis par Bertille M. Bikoun

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !