Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

SIDA : 40 pédiatres en formation - 30/01/2007 - Cameroon tribune - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Depuis hier au Centre international de référence Chantal Biya, les spécialistes apprennent à détecter, le plus rapidement possible, le VIH chez les enfants. 43 000. C’est à peu près le nombre d’enfants porteurs du VIH SIDA au Cameroun. Pourtant, seuls 1500 sur les10 000 qui ont besoin d’ARV sont sous traitement. Ces chiffres inquiétants sont à l’origine de l’organisation d’un cours international de perfectionnement sur le VIH pédiatrique qui se tient depuis hier au Centre international de référence Chantal Biya (CIRCB) pour la recherche sur la prévention et la prise en charge du VIH-SIDA.

Placé sous le haut patronage de la Première dame, Chantal Biya, ce séminaire est organisé par le CIRCB et l’Institut supérieur de la santé italienne. Il est financé par la coopération italienne. Mais, cette formation bénéficie aussi de l’appui d’autres partenaires comme Synergies africaines contre le SIDA et les souffrances, la Faculté de médecine et des sciences biomédicales, le Comité national de lutte contre le SIDA, le ministère de la Santé publique et la Société camerounaise de pédiatrie.

Durant trois jours, 40 pédiatres et médecins généralistes, en provenance des dix provinces du pays, seront formés par des experts du Réseau européen de pédiatres pour le traitement du VIH. Les enseignements portent notamment sur la prévention de la transmission mère-enfant, la présentation clinique et le traitement du HIV pédiatrique. " Il s’agit, au terme de ce séminaire, de disposer au Cameroun d’un noyau puissant de pédiatres afin de favoriser l’identification rapide des enfants porteurs du virus ", a expliqué le Dr Marcel Monny Lobé, directeur du CIRCB.

Lors de la cérémonie d’ouverture du cours, le ministre de la Santé publique, Urbain Olanguena Awono, a souligné le rôle capital de cette formation. " En attendant la vulgarisation des méthodes sophistiquées de diagnostic précoce de l’infection chez l’enfant, le repérage et la référence des enfants présumés doivent être la règle pour démarrer le traitement le plus précocement possible et enrayer la mortalité élevée attribuable au VIH, surtout durant leurs deux premières années de vie ", a-t-il déclaré.

L’objectif de ce cours, qui s’achève demain, est de mettre le maximum d’enfants sous traitement et savoir dépister ceux potentiellement porteurs de la maladie. Car, en dépit des avancées scientifiques notables, des enfants sont encore souvent infectés. " Cette expertise internationale ne pourra que faire avancer la recherche. La volonté de nos autorités est de faire de la prévention de la transmission mère-enfant un service de base délivré par toutes les formations sanitaires ", a affirmé le Minsanté. Ce séminaire arrive alors que le coût social du diagnostic vient d’être revu sérieusement à la baisse. Pour les enfants et les femmes enceintes, la prise en charge est entièrement gratuite.

Josiane R. MATIA

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !