Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Gratuité des ARV : Bientôt le grand saut - 09/04/2007 - Cameroon tribune - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le Minsanté a présidé jeudi dernier à Yaoundé, une réunion d’information sur les mécanismes de la mise en œuvre de la politique de gratuité des médicaments. La réunion d’information de jeudi dernier était en fait une séance de travail. Ceci afin d’imprégner les différents acteurs, principalement les médecins, sur la mise en œuvre de la politique de gratuité des antirétroviraux (ARV) sur le terrain, surtout au niveau hospitalier.

D’après les observations du Comité national de lutte contre le SIDA, les populations sont de plus en plus ouvertes en ce qui concerne le SIDA, au point où elles sont de plus en plus nombreuses à venir spontanément s’informer de leur statut. Ce qui suscite une demande plus grande de service. Si le test aujourd’hui ne coûte plus que 500 F, il s’agit dans une échéance plus ou moins proche d’assurer à ceux qui sont dépistés positifs d’une prise en charge gratuite, allant des tests à l’administration des ARV.

Il a été question pour le personnel soignant, d’échanger, d’entrevoir comment assurer la qualité et l’application de cette stratégie, sans déséquilibrer le système de santé. Ce d’autant plus qu’il y aura des aménagements à faire par exemple pour décentraliser la prise en charge des personnes vivant avec le VIH, désengorger les grands centres qui ont parfois jusqu’à 4000 malades. Les 175 districts de santé que compte le Cameroun devront chacun disposer d’une unité de prise en charge. Les médecins devront s’informer sur les protocoles d’administration. Comme le Minsanté l’a expliqué, il ne s’agit pas de proposer des protocoles au rabais, mais de choisir un protocole efficace qui n’entravera pas le budget du malade.

Pour Urbain Olanguena Awono, il s’agit d’accélérer la procédure d’accès universel des Camerounais aux traitements ARV. Le Fonds mondial vient d’accorder au Cameroun des subventions de la deuxième phase de financement après un audit satisfaisant. " Des progrès considérables ont déjà été faits dans la prise en charge. Les femmes enceintes, les enfants, les étudiants et les tuberculeux effectuent gratuitement leur test. Aujourd’hui, il s’agit d’évaluer la possibilité de défaire tous les goulots d’étranglement pour rendre plus crédible la politique d’accès universel ", a déclaré le ministre.

Le plan stratégique du ministère de la Santé publique est d’atteindre 75% des personnes ayant besoin des ARV, et 100% des enfants dans le même cas d’ici 2010. L’ambition étant d’assurer l’accès universel aux ARV. Les mécanismes peu à peu se mettent en place. " Nous sommes dans un processus et il faut que le personnel soignant parvienne à comprendre les dispositifs techniques et financiers et assurer la qualité de service à leurs malades ", a conclu le ministre de la Santé publique.

Marguerite Estelle ETOA

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !