Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Paludisme : Le Cameroun se frotte à l’expérience brésilienne - 11/04/2007 - Cameroon tribune - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Un accord bilatéral a été signé entre les deux pays pour permettre des échanges d’expériences entre les spécialistes du sujet. Au moment même où vous entamez la lecture de cet article, un enfant, quelque part dans le monde, meurt des suites de paludisme. Toutes les trente secondes en effet, l’éternel et redoutable palu emporte une vie. Ça dure donc depuis des siècles, mais les hommes et les nations ne sont toujours pas venus à bout de la malaria. Les chiffres en sont la parfaite illustration.

Selon l’ambassadeur de la République fédérative du Brésil, Roberto Pessoa Da Costa, chaque année, 90% des décès surviennent en Afrique principalement chez les jeunes enfants. Cela représente 10% de la morbidité du continent. Le Cameroun et le Brésil, pays tropicaux où sévissent les anophèles, connaissent bien le mal et se tendent la main aujourd’hui pour barrer la voie au paludisme.

C’est ainsi que hier, dans la salle de conférences de son ministère, le ministre de la Santé publique, Urbain Olanguena Awono et l’ambassadeur du Brésil, Roberto Pessoa Da Costa, ont signé un accord bilatéral de lutte contre le paludisme. En réalité, il s’agit premièrement de renforcer le système de surveillance épidémiologique pour l’identification des foyers du paludisme, et deuxièmement d’améliorer la qualité du diagnostic et du traitement par la formation de techniciens spécialisés en matière de lutte antivectorielle intégrée et sélective.

En ce qui concerne les engagements respectifs, le Brésil se charge notamment de faire venir ses techniciens au Cameroun dans le cadre des activités du projet et d’accueillir les techniciens camerounais dans les centres de formation au Brésil. Quant à la partie camerounaise, elle devra supporter toutes les dépenses et autres avantages des experts camerounais impliqués dans le projet et prendra toutes les mesures à la continuité des activités menées par les techniciens Brésiliens.

C’est donc une étape importante dans le domaine de la lutte contre le paludisme. Selon Urbain Olanguena Awono, le Cameroun a engagé un programme d’envergure pour le contrôle du paludisme. Pour lui, le Brésil est un exemple, car il a réussi à contrôler cette maladie. " Nous entendons développer des activités d’aspersions internes des insecticides dans les domiciles et c’est une opération extrêmement délicate avec des préoccupations environnementales. Il nous faut de l’expertise et c’est sur ce type d’opérations que nous allons focaliser cette opération " a conclu le ministre.

Marthe BASSOMO BIKOE

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !