Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Le regard du Dr Kaushik Ramaiya :"Le Cameroun et la Tanzanie sont des exemples" ; Le regard du Dr Kaushik Ramaiya, vice-président de la Fédération internationale du diabète - 02/07/2007 - Cameroon tribune - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Quel est l’état de la prévalence du diabète en Afrique ? En Afrique, il y a très peu de pays qui ont fait des études de prévalence. Mais sur ceux qu’on connaît, c’est l’Afrique du Sud qui a le taux de prévalence le plus élevé. Cela est probablement dû à la situation économique du pays. Dans les zones urbaines, la prévalence varie entre 4 et 7%.

Quelles en sont les causes principales ?

En général, la cause capitale est le fait que les gens ont plus de moyens. Cela fait en sorte qu’ils changent leur façon de manger. D’un autre côté, ces gens déménagent vers les zones urbaines. Je crois que la cause principale est le changement des habitudes.

Les Africains ont-ils les moyens de régler le problème du diabète ?

En général, il y a déjà un manque d’infrastructures sanitaires en Afrique aussi bien pour les maladies infectieuses que non transmissibles. Mais les priorités sont telles que c’est surtout les maladies infectieuses qui reçoivent les ressources et cela entraîne un manque de ressources pour les maladies non transmissibles comme le diabète.

Y a-t-il des pays qui ont plus ou moins réussi dans ce combat ?

Il y a deux pays en Afrique actuellement qu’on peut citer. Le Cameroun et la Tanzanie sont des exemples. Pour le Cameroun, sa stratégie a été d’abord de faire une étude de prévalence et avec cette étude, il a été donc démontré que le diabète est bel et bien un problème national. Par la suite, le Cameroun a adopté une politique nationale concernant le diabète et créé une association camerounaise des personnes vivant avec le diabète qui défend les intérêts des malades. A l’heure actuelle, les soins de diabète sont partiellement pris en charge par le gouvernement camerounais, ainsi que les médicaments. C’est pour cela que nous reconnaissons qu’au Cameroun, on a fait de grands pas en avant. En outre, le prix de l’insuline a baissé de moitié. Cela montre qu’on peut le faire partout en Afrique.

Qu’en est-il du cas tanzanien ?

La Tanzanie, elle avait une volonté politique au départ mais il n’y avait pas de ressources. Grâce à la Fondation mondiale du diabète, ils ont réussi à établir 38 cliniques qui sont réparties à travers le pays. C’est un exemple qui montre qu’il y a une couverture nationale du diabète. Il y a donc le partenariat entre la Fondation mondiale du diabète qui a permis de bien trouver le modèle de cliniques et le partenariat entre le ministère de la Santé et l’association des diabétiques.

Propos recueillis par M B B

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !