Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Recrutement de 2 500 personnels de santé : Le geste qui sauve ; Ces personnels viennent d’être engagés sur fonds PPTE et C2D - 20/09/2007 - Cameroon tribune - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Les parents d’Edwige Laure sont heureux. Ella a déjà un travail, peut fonder sereinement une famille et surtout, la jeune fille constitue désormais une charge de moins. Soulagés qu’ils étaient en repartant du ministère de la Santé publique hier, après avoir appris que leur fille venait d’être recrutée comme personnel administratif au Minsanté, principalement à la délégation provinciale du Sud-Ouest. Ils sont cependant quelque peu inquiets, par ce qu’elle va à Buea, et qu’elle les quittera. " Ils n’avaient qu’à tout faire pour que je reste ", sourit ce jeune ingénieur des travaux en maintenance et réseau informatique, diplômée de l’IAI. " Ça fait quatre ans que je cherche du travail. Si c’est une première porte qui s’ouvre, tant mieux. J’espère qu’on va régler nos conditions surtout pour nous qui sommes dans les provinces ". Même son de cloche pour une autre jeune recrue, qui fait le pied de grue devant le service du courrier afin de connaître les modalités de prise de service. " C’est la joie, mais on est conscientes qu’il reste encore des étapes à franchir ", affirme cette jeune technicienne de laboratoire, affectée au district de santé de Dibombari.

Ils sont en tout 2.481 camerounais à avoir été recrutés suite à une décision signée avant-hier par les ministres de la Santé publique, André Mama Fouda et de la Fonction publique et de la Réforme administrative, Emmanuel Bonde. Les lauréats du test de recrutement sont divisés en quatre catégories : D’abord, 1767 personnels infirmiers et médico-sanitaires, recrutés sur fonds PPTE (Pays pauvres très endettés), parmi lesquels des infirmiers supérieurs, des infirmiers spécialisés en santé mentale (3) en anesthésie (7), en santé de reproduction (40) ; des infirmiers diplômés d’Etat généralistes, et des infirmiers brevetés accoucheurs. Ensuite 150 personnels recrutés sur fonds C2D (Contrat désendettement développement).

Parmi eux, 5 médecins généralistes, dispatchés essentiellement dans les provinces septentrionales, 85 infirmiers diplômés d’Etat généralistes et 60 aide-soignants généralistes. Sur fonds PPTE encore, on retrouve 142 personnels médicaux parmi lesquels un médecin de santé publique, 84 médecins généralistes, 33 médecins spécialistes (principalement des gynéco obstétriciens, des pédiatres, des ORL), 11 pharmaciens et 13 chirurgiens dentistes. Enfin, 422 personnels administratif, biomédical, de génie sanitaire sont recrutés sur fonds PPTE, avec les niveaux maîtrise, licence et baccalauréat. On reconnaît ici des ingénieurs statisticiens économistes, des ingénieurs de travaux de génie civil, des ingénieurs des travaux de génie informatique, affectés dans les services centraux ou dans les délégations provinciales principalement.

Au ministère de la Santé publique, où les listes des " admis " sont affichées à l’entrée du bâtiment principal, on annonce que les concernés doivent immédiatement aller prendre attache avec leur nouveau poste de travail. Cependant, à la direction des ressources humaines, une fois à leur nouveau poste, une autre procédure commence. " Dès la prise de fonction, ils signent un contrat de travail de deux ans où ils sont pris en charge sur fonds PPTE et C2D. L’intégration à la Fonction publique est ensuite automatique après la constitution d’un dossier et la signature d’un arrêté d’intégration ", indique une source autorisée de la direction des ressources humaines au Minsanté. Après 1200 personnels l’année dernière, il s’agit des réponses concrètes par les pouvoirs publics à la demande dans ce secteur. On annonce d’ailleurs leur poursuite, avec le recrutement en 2008, de 3000 nouveaux agents.

Alain TCHAKOUNTE

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !