Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Recherche : Sida et hépatites virales au microscope - 27/09/2007 - Cameroon tribune - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Les deuxièmes Journées scientifiques de recherche sur ces maladies se tiennent depuis mardi à Yaoundé. «Plus de cinq millions de personnes sont atteintes de Sida chaque année, les chiffres sont alarmants. Raison de plus pour ne pas arrêter les recherches sur la pandémie ». Extrait de la déclaration faite avant-hier par le directeur général de la branche internationale de l’Agence nationale de recherche sur le Sida et les hépatites B et C, Jean François Delfraissy. C’était à l’ouverture des deuxièmes journées scientifiques sur le Sida et les hépatites virales. En organisant les présents travaux, l’ANRS se fixe pour objectif de trouver les voies et moyens de vulgariser les activités de cette structure. « Beaucoup reste encore à faire, malgré les progrès réalisés en matière de recherche sur l’évolution de la maladie », a affirmé André Mama Fouda, le ministre de la Santé publique qui présidait l’ouverture des travaux.

En matière de recherche justement, il ressort des travaux d’hier que, deux ans après la création du site Anrs, plus de vingt programmes ont déjà été établis, notamment dans les domaines de la biologie moléculaire et des sciences sociales. Au Cameroun particulièrement, les recherches à l’Anrs se sont focalisées, ces derniers temps, sur la « virologie, la clinique et le passage à l’échelle ».

C’est ainsi qu’on a appris l’existence d’une diversité des souches virales du VIH au Cameroun. Pour les chercheurs, il faut poursuivre l’amélioration des connaissances sur les origines du virus, sa diversité génétique et ses conséquences. L’autre champ de recherche sur lequel s’étend le site du Cameroun reste l’étude des résistances du virus et ses mutations. La mauvaise utilisation des antirétroviraux étant l’une des causes de ces résistances. Les recherches se poursuivent également sur le phénomène des personnes infectées qui se réinfectent une deuxième fois par un autre virus génétiquement différent.

Pour les chercheurs, les travaux sur l’évolution du VIH, n’ont pas toujours été glorieux : « La mauvaise nouvelle est que les recherches sur certains vaccins ont été arrêtées à cause des résultats non concluants », a affirmé Jean François Delfraisy. Dans le même ordre d’idées, « des médicaments tels que la Triomune, présentent des effets secondaires sur les malades », a-t-il souligné. D’où la nécessité de poursuivre les recherches, ont ajouté les chercheurs.
L’Anrs compte près d’une dizaine de sites de recherches sur le VIH /Sida en Afrique. Ces journées scientifiques qui sont les toutes premières du genre organisées au Cameroun s’achèvent aujourd’hui par une conférence de presse.

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !