Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Accouchement : Quand bébé se positionne par le siège - 20/06/2006 - Mutations - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Les accouchements difficiles peuvent provenir soit du fœtus, soit de la maman.
Déficient mental, Raphaël 2 ans, a survécu à un accouchement difficile relatif à un manque d’oxygène. Après sa récente opération du coeur, le gamin a également échappé à une malformation cardiaque. En effet, selon Marie Mewouali, sage-femme à Yaoundé, comme Raphaël, beaucoup d’enfants portent les séquelles d’un accouchement difficile. De l'avis du ministère de la Santé publique, le phénomène est de plus en plus récurrent.

Selon les médecins, les accouchements difficiles sont soit d’origines maternelles, soit liées au fœtus, soit les deux à la fois. A ce propos, les premières citées peuvent être causées par les contractions de l'utérus parfois trop fortes. Seulement, "les contractions en question peuvent créer des situations spouvant être dangereuses pour la santé du bébé et de la mère. Surtout quand il y’a un obstacle à la progression du fœtus vers la voie génitale", précise la sage femme. Certaines patientes peuvent aussi présenter un utérus rétréci résultante d'une lésion survenue pendant une intervention chirurgicale.

Il arrive aussi que les os du bassin de la future maman se rétrécissent. Dans ce cas précis, selon l’encyclopédie médical vulgaris-medical, un examen prénatal permet de prévoir cette variété de dystocie. "L'examen clinique et la mesure du bassin, permettent de mettre en évidence un rétrécissement osseux qui est parfois si important", mentionne l’encyclopédie. Comme les anomalies ci-dessus citées, il est nécessaire d'envisager une césarienne à la fin de la grossesse avant que la patiente ne commence à souffrir. Cette intervention consiste à extraire l’enfant de l'utérus maternel par incision de la paroi utérine. Par ailleurs, dans certaines situations, il existe un rétrécissement modéré qui nécessite une période d'observation que l'on appelle épreuve du travail. Dans ce cas, l'accouchement aura lieu par les voies naturelles à condition que la tête du fœtus s'engage convenablement.

En principe, lors de l'accouchement, l'enfant se présente par la tête. Mais il peut arriver qu'il se positionne par le siège (présentation de l’enfant par le postérieur). Cette situation pourrait être éviter si l'on la constate à temps. "Dans la majorité des cas, le bébé prend position vers la fin du 7ème mois. Ils peuvent se retourner plus tard quand leur maman a déjà un enfant. C'est au cours de la 3e échographie que le médecin va s'assurer de sa position et trouver la solution en cas d'anomalie", dit le Dr Anne Ayo.
Et enfin, le cas où, le bassin est trop petit et ne laisse pas passer l’enfant est aussi une cause des accouchements difficiles. "Les jeunes filles de moins de 18 ans et les femmes de moins de 1m50 sont les plus exposées", précise le Dr Pierre Sende. Pour le gynécologue, parfois la grosseur de l’enfant peut aussi nécessiter une césarienne tout comme les cas où la future maman est paralysée.

Cathy Yogo

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !