Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Dr Faustin Dong à Zok : "Cette médecine nucléaire réduit les coûts de traitement" - 07/07/2006 - Cameroon tribune - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L’éclairage du Dr Faustin Dong à Zok, chef de ce service à l’Hôpital général de Yaoundé.

Quelles sont les différentes applications de la médecine nucléaire ?

On peut appliquer ce type d’imagerie à toutes les spécialités médicales. En neurologie par exemple, l’introduction de l’oxygène radioactif dans le cerveau peut servir à guérir un patient atteint d’épilepsie. Cette méthode est également utilisée dans le traitement du cancer. Les métastases sont détruites par des atomes de phosphore et on peut ainsi éviter une intervention chirurgicale, une radiothérapie ou une chimiothérapie. En bref, la médecine nucléaire permet de guider la décision thérapeutique.

Comment fonctionne la médecine nucléaire ?

Comme son nom l’indique, cette branche de l’imagerie médicale travaille essentiellement avec les atomes et les hormones. Pour observer le comportement des organes, du sang ou des os, on introduit des isotopes dans le corps. L’examen prend un certain temps. Il faut d’abord que la partie du corps à examiner reconnaisse et assimile le corps étranger. Ensuite seulement, l’analyse peut être faite.

Les populations peuvent-elles en bénéficier facilement ?

Les coûts des examens de médecine nucléaire, parce qu’il s’agit essentiellement de ça, sont relativement bas. Le coût moyen varie entre 20 et 30000 Fcfa. La scintigraphie coûte 35000Fcfa au Cameroun contre 325 000 en France par exemple. Mais il ne faut pas regarder les prix comme ça. Si quelqu’un a un cancer mal diagnostiqué, le traitement lui reviendra plus cher. L’intervention chirurgicale à elle seule vaut 400 000Fcfa et la chimiothérapie 300 000Fcfa. En cas de goitre par exemple, une seule gélule d’iode 131 de 150 000 ou 200 000Fcfa peut suffire à guérir un patient. En dehors de la chirurgie, qui peut entraîner une perte de voix, le traitement qui s’étale sur 18 mois coûte au total 1,3 million de Fcfa. La médecine nucléaire réduit donc considérablement les évacuations sanitaires et par ricochet les coûts de traitements.

D’où viennent vos patients ?

Tout se déroule comme en radiologie. C’est le médecin traitant qui prescrit l’examen dont nous sommes chargés. Etant le seul service du genre en Afrique centrale, nous recevons des patients en provenance de tous les pays de la sous-région. Et je tiens à rappeler que de nos jours, aucun traitement du cancer par exemple, ne devrait se faire sans le diagnostic préalable de l’imagerie fonctionnelle.

Propos recueillis par JNM

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !