Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Narcisse Nwedjiwe Nana : « Un problème de maintenance du matériel » - 02/10/2009 - Cameroon tribune - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Narcisse Nwedjiwe Nana, ingénieur médico-sanitaire de l’imagerie médicale, explique. Quels sont les avantages de l’imagerie médicale dans le suivi néonatal ?

L’imagerie médicale (scanner), imagerie par résonance magnétique (IRM), tomo densitométrique magnétique (TDM) est très importante dans la prise en charge des patients, notamment la femme enceinte et l’enfant. Cette opération permet de poser le diagnostic de certaines pathologies. Lorsqu’une femme est enceinte, il est nécessaire qu’elle fasse l’échographie. Cet examen est indispensable parce qu’il permet d’anticiper sur certaines pathologies notamment les malformations cardiaques. Il est indiqué de faire au moins trois échographies au cours d’une grossesse.

Quel est l’état du plateau technique au Cameroun ?

L’imagerie médicale est de plus en plus développée. On assiste à l’essor de l’imagerie au Cameroun. Cette année, on a eu la construction de deux grands centres d’imagerie à Ebolowa et à Bertoua. Dans les années 2000, il n’y avait que deux scanners au Cameroun. Aujourd’hui, il existe déjà une douzaine dans le pays. Mais malgré cela, il y a un problème de maintenance des outils existants. Il y a également un manque de ressources humaines. C'est-à-dire les techniciens et ingénieurs bien compétents en la matière. Et le personnel compétent dans le domaine de la maintenance aussi est quasi inexistant. Beaucoup apprennent sur le tas. Pourtant, c’est un domaine très sensible nécessitant des gens biens formés. Pour les appareils comme par exemple le scanner, il faut une formation spécifique pour ce personnel. Et c’est rare d’en trouver. Les formations sont aussi rares. Pendant longtemps, on n’en a pas eu au Cameroun.

Propos recueillis par J.M

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !