Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Déparasitage : les écueils de la campagne nationale - 28/10/2009 - Cameroon tribune - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Une réunion d’évaluation entre responsables du Minsanté, Minedub et Communes s’est tenue hier à Yaoundé. De prime abord, le Pr. Louis-Albert Tchuem Tchuenté dit être satisfait. « La première campagne nationale de déparasitage des enfants en âge scolaire s’est bien déroulée dans l’ensemble du pays. Quatre millions d’individus étaient ciblés et plus de la moitié ont été touchés. » Cependant, selon le secrétaire permanent du Comité national de lutte contre la schistosomiase et les helminthiases intestinaux, « les données de recouvrement sont encore incomplètes.

Certaines écoles ou districts de santé n’ont pas fourni de rapport, rendant ainsi difficile la synthèse nationale et l’élaboration générale de la campagne ». Pour sa part, le ministre de la Santé publique a souligné que « le retard, voire l’absence de remontée des données du déparasitage peuvent compromettre les campagnes futures, vue que la firme pharmaceutique qui soutient cette action est conditionnée par la capacité de distribution de médicaments.»

En fait, aux dires du Pr. Tchuem Tchuenté, «les vers intestinaux posent un véritable problème de santé pour les enfants en âge scolaire. Ils retardent la croissance et fragilisent leur santé de manière générale. L’une des conséquences est assurément le retard de l’apprentissage, voire le frein de la scolarisation.» Selon lui, plus de 10 millions d’individus sont touchés à ce jour et aucune région du pays n’est épargnée. Donc, dans le cadre de la mise en œuvre des activités du Programme national de lutte contre la schistosomiase et les helminthiases intestinales, une vaste campagne de déparasitage des enfants en âge scolaire a été organisée en mai dernier, visant toutes les 13.067 écoles primaires publiques et privées du Cameroun. Une campagne menée en partenariat entre le ministère de la Santé publique, celui de l’Education de base et l’Association des communes et villes unies du Cameroun.

Réunis hier, à l’hôtel Mont Fébé de Yaoundé, il a été question pour les acteurs de terrains d’évaluer et de restituer le déroulement de cette première campagne nationale, question d’améliorer les stratégies de lutte à venir. D’une région à l’autre, les constats sont les mêmes. Un : la période ciblée pour la campagne doit être revue car, la première a coïncidé avec les départs en vacances et beaucoup d’élèves ont manqué à l’appel. Deux, la formation des directeurs d’écoles n’a pas été optimale. Enfin, selon l’un des délégués régionaux pour l’Education de base, « la plupart des parents sont réticents à la moindre administration de produits médicaux à leurs enfants ». Une sensibilisation parentale serait donc salutaire, pour les éditions futures.

Félicité BAHANE N.

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !