Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Dr Emmanuel Douba Epée : l’eau froide diminue la douleur due à la brûlure - 25/11/2009 - Mutations - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Médecin d’urgence et des catastrophes, il donne les règles à suivre pour secourir une victime attaquée par des flammes. Qu’entend-on par brûlure ?

Une brûlure est une perte du revêtement cutané pouvant être due à une brûlure thermique, chimique ou électrique.

Qu’est-ce qui détermine sa gravité ?

Le premier critère de gravité, c’est la profondeur de la brûlure, mais aussi son étendue. L’autre critère est sa localisation sur le corps. Ainsi, par exemple, une brûlure du visage est toujours grave à cause des voies aériennes qui s’y trouvent et il y a risque de problèmes respiratoires. Un autre cas concerne la brûlure des voies génitales. Cette douleur est également grave à cause du risque élevé d’infection. L’autre critère de gravité est l’âge: Chez l’enfant ou le vieillard, c’est toujours important. On note aussi, parmi ces critères, les maladies associées, celles qui existent déjà chez le patient, notamment quand ce dernier est diabétique ou asthmatique.

Comment peut-on venir en aide à une victime de brûlures ?

On proscrit de mettre des substances grasses comme du miel, de l’huile etc. parce qu’elles vont accélérer la surinfection de la brûlure. Il est également déconseillé de ventiler le patient, sinon il prendra froid. Il faut enlever les vêtements de la victime. Si l’habit est collé sur la surface atteinte, on doit le découper tout au tour et faire attention à ne pas chercher à retirer ce tissu sur cette surface. Il faut ensuite refroidir l’endroit avec un peu d’eau plate, en évitant d’en verser directement sur la surface brûlée. On versera donc l’eau à partir d’un endroit neutre d’où elle va chuinter. Cette opération se fera pendant 10 à 15 minutes, avant de couvrir la surface brûlée avec un linge propre et d’alerter les secours.

L’eau plate semble occuper une place de choix en cas de brûlure. Quel est son véritable rôle ?

L’eau froide diminue la douleur, réduit et arrête la progression de la brûlure qui continue à avancer, d’aller en profondeur quand bien même il n’y a plus de flamme ou d’instruments ayant brûlé.

Propos recueillis par Josephine Abiala

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !