Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Dr Aline Makembe Penda : nous voulons parler le même langage. Membre de l’Ordre, elle parle du bien-fondé de l’harmonisation - 25/11/2009 - Mutations - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Pourquoi les chirurgiens dentaires ont-ils décidé d’harmoniser la pratique au Cameroun ?

Le besoin d’une harmonisation de la pratique de la chirurgie dentaire s’impose dans notre pays dans la mesure où les praticiens sont formés dans des pays différents, partant de l’Afrique à l’Europe en passant par l’Asie. Cela crée une divergence au niveau des courants de pensée venant des écoles différentes. Ces divergences peuvent s’observer dans la pratique, d’où l’importance de parler le même le même langage sur le terrain. C’est pourquoi nous attendons que l’Etat joue le rôle qui est le sien pour y arriver.

Comment l’ordre compte-il procéder pour parvenir à cette harmonisation ?

Il faut d’abord mettre en place une commission ad hoc qui pourra gérer cette question sur la base des fondamentaux dont nous disposons et qui sont les lignes directrices de la pratique. C’est donc de cette manière que nous espérons rendre uniforme les services que nous allons offrir aux patients.

En quoi est-ce que cela sera-t-elle bénéfique pour les patients ?

Elle va leur profiter dans la mesure où nous allons tenir compte de l’environnement socio-économique. Ce qui signifie que nous allons nous en tenir aux moyens financiers et sociaux dont disposent les patients. Mieux, ça ne pourrait qu’être à l’avantage de la population camerounaise.

Comment est-ce que vous expliquez la divergence qui existe au niveau de la formation ?

Vous savez les courants de pensée concernant la science ne peuvent en fait pas être identiques dans ces pays. Il y a des courant d’école du fait qu’une école peut penser que telle méthode de traitement est adaptée à un diagnostique pendant que une autre école peut voir une autre méthode. Dès lors, il faut trouver une médiane qui permet de trouver un compromis.

L’ordre dispose-t-il des moyens pour parvenir à cet objectif ?

Nous ne disposons pas de tous les moyens nécessaires pouvant nous aider à aboutir au dessein. C’est pourquoi nous avons demandé le soutien de l’Etat à tous les niveaux. Pour que cette opération connaisse véritablement une réussite?

Wilfried Joël Tankeu (Stagiaire)

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !