Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

La prescription de l’OMS pour la prise en charge des porteurs du VIH - 02/12/2013 - Cameroon tribune - Cameroun

L’Organisation mondiale de la santé recommande de démarrer le traitement plus tôt. Que de stratégies échafaudées pour éliminer le VIH/sida ! L’Organisation mondiale de la santé (OMS), a publié de nouvelles recommandations thérapeutiques concernant le VIH. L’OMS propose notamment le traitement antirétroviral (TAR) à un stade plus précoce. Des enquêtes récentes indiquent qu’un TAR administré plus précocement aide les personnes porteuses du VIH à vivre plus longtemps et en meilleure santé.

Lire l'article


Le CIRCB ouvre ses portes pour la semaine contre le Sida - 28/11/2013 - Cameroon tribune - Cameroun

Les activités du centre présentées jeudi aux techniciens biologistes et prescripteurs d’ARV de Yaoundé et de ses environs. Joyau architectural imposant sa magnificence au quartier Melen à Yaoundé et fruit des efforts menés par la première dame du Cameroun pour le bien-être des populations, le Centre international de référence Chantal Biya pour la recherche sur la prévention et la prise en charge du VIH/sida (CIRCB) fait la fierté du Cameroun et de l’Afrique.

Lire l'article


Un centre de chirurgie cardiaque annoncé à l'Hôpital Général de Douala - 26/11/2013 - Cameroon tribune - Cameroun

Le transfert de compétences, c’est l’idée maitresse des missions humanitaires achevées vendredi. A terme, avoir les conditions techniques et les compétences nécessaires localement afin de réaliser des opérations chirurgicales qui auparavant étaient synonymes d’évacuation vers l’Etranger. Des interventions cinq à six fois moins chères quand elles sont effectuées sur place.

Lire l'article


Le Coartem en plaquette interdit - 20/11/2013 - Cameroon tribune - Cameroun

La consommation de la spécialité 20/120mg vendue dans un emballage vert-blanc prohibée par le Minsanté. Contre le paludisme, ce produit constitue le plan A de plusieurs Camerounais. Aux moindres courbatures accompagnées de fièvre, cet antipaludéen est appelé à la rescousse. Généralement sans avis médical. Alors même qu’il est très sollicité, le ministre de la Santé publique, André Mama Fouda, tire la sonnette d’alarme. « Des stocks de médicaments antipaludéens contrefaits sont en circulation sur le territoire national », a-t-il indiqué dans un récent communiqué.

Lire l'article


Un accord pour la réduction de la mortalité maternelle et infantile - 20/11/2013 - Cameroon tribune - Cameroun

L’Unfpa et Mtn se sont engagés mercredi dernier à créer de meilleures conditions pour la procréation en zones rurales. Améliorer la situation de la santé maternelle et néonatale au Cameroun. C’est l’objectif majeur en toile de fond de l’accord qui unit désormais le Fond des nations unies pour la population (Unfpa) et la fondation Mtn. Signé mercredi dernier à Yaoundé, en présence du Dr Baye, représentant du ministre de la Santé publique, ledit accord s’appuie sur trois axes.

Lire l'article


Onco-hématologie, coûts à réduire - 18/11/2013 - Cameroon tribune - Cameroun

Question primordiale pour les médecins français en visite à l’Hôpital général de Douala. « Avec les chambres propres, nous avons pu diminuer le taux de mortalité des malades d’onco-hématologie de 60% ici à l’Hôpital général de Douala. Parce qu’il faut savoir que pour ces patients, les infections sont la première cause de mortalité ». Les propos sont de Marie Cazenave, fondatrice de l’association « On Hem le Cameroun » (On Hem pour Oncologie et Hématologie) venue au Cameroun avec une équipe de personnels de santé français pour une 6e mission humanitaire. Parmi eux, un chirurgien, des anesthésistes, des infectiologues, un oncologue…

Lire l'article


Infertilité : quand l’enfant ne vient pas - 08/11/2013 - Cameroon tribune - Cameroun

En matière de conception d’enfant, il y a « vouloir » et « pouvoir ». Et entre les deux, il existe une énorme différence dont sont particulièrement conscients les couples qui tentent désespérément d’avoir un bébé sans y parvenir. 30% d’hommes et de femmes sont concernés au Cameroun, selon des données statistiques disponibles au ministère de la Santé publique. Simone et Ernest K., 38 et 40 ans, en font partie. « Nous traînons ce problème depuis 19 ans. Nous avons tout essayé : la médecine, les guérisseurs traditionnels et même des choses inavouables. Rien. Maintenant que nous sommes en train de vieillir, nous avons perdu tout espoir », explique Simone K., résignée. Dans leur salon, de nombreux ouvrages et magazines traînent. Tous traitent du sujet qui préoccupe le couple. « Je peux dire que je suis devenue par procuration un spécialiste de l’infertilité, tellement je me suis documenté quand je me suis rendu compte que nous étions face à un sérieux problème », confie l’époux.

Lire l'article


La pneumonie, ce « tueur » silencieux - 12/11/2013 - Cameroon tribune - Cameroun

La Journée mondiale a été célébrée mardi. Cette maladie est responsable de millions de décès dans le monde chaque année. Le 12 novembre. C’est la Journée mondiale de la pneumonie, infection des poumons causée le plus souvent par un virus ou une bactérie. La première édition de la Journée mondiale a eu lieu le 2 novembre 2009.

Lire l'article


Infections respiratoires, halte aux nouveaux germes : un atelier international tenu lundi à Yaoundé veut barrer la voie au H5N1 - 04/11/2013 - Cameroon tribune - Cameroun

Parmi les infections respiratoires, la grippe est connue comme la plus redoutable. 20% d’infections respiratoires sont dues à la grippe qui se manifeste sous plusieurs sous-types. Son virus circule tout au long de l’année, mais c’est du mois d’octobre à décembre que la pandémie sévit plus sévèrement. Elle n’épargne ni les hommes, ni la volaille. Les chercheurs ont constaté le développement d’autres sous-types du virus de la grippe, notamment le H5N1 qui, jusqu’ici s’est manifesté chez la volaille. Des cas ont été confirmés au Cameroun, mais pas encore dans la population humaine au niveau de l’Afrique centrale.

Lire l'article


Au-delà des moustiquaires - 04/11/2013 - Cameroon tribune - Cameroun

Alors que les préoccupations de Santé publique sont au cœur de l’action gouvernementale, la résurgence de certaines maladies que l’on croyait en voie de régression, comme le paludisme et la rage, ne peut qu’interpeller la responsabilité des uns et des autres quant à l’efficacité des méthodes de lutte préconisées jusqu’ici. Sans vouloir être alarmiste, on ne saurait passer sous silence les près de 1000 décès dus au paludisme qu’n vient d’enregistrer dans le septentrion.

Lire l'article


Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !