Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Janvier 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Novembre/Décembre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Décembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Urgences hospitalières : à l’école des premiers secours - 15/04/2010 - Cameroon tribune - Cameroun

22 médecins camerounais formés depuis lundi par des spécialistes suisses à la prise en charge des traumatismes. «Le traumatisme est la première cause de mortalité chez les personnes de 20 à 50 ans ! » Une affirmation du Dr. Marc Niquille, médecin-adjoint, responsable de l’Unité d’urgence pré hospitalières et de réanimation aux hôpitaux universitaires de Genève en Suisse. Avec quatre autres de ses collègues, le spécialiste conduit depuis lundi, une formation de médecins camerounais à la prise en charge immédiate des traumatismes. 22 praticiens, représentants des hôpitaux régionaux et grands hôpitaux de Yaoundé, participent à cet apprentissage. L’idée ici, selon le Dr Etoundi Mballa, chef du service des urgences de l’hôpital Central de Yaoundé, « c’est d’avoir dans chacun de nos grands centres, un médecin référent, bien formé, qui puisse à son tour devenir formateur dans son propre hôpital ».

Lire l'article


L’espoir qui vient du Cinpharm - 14/04/2010 - Cameroon tribune - Cameroun

L’inauguration à Douala d’une usine de fabrication locale de produits pharmaceutiques ouvre la perspective d’ARV moins chers. La question des ressources ne sera sans doute pas entièrement réglée, mais le gouvernement pourra déjà réaliser de substantielles économies dans l’acquisition d’antirétroviraux. On parle de 30 à 40 % moins chers – à qualité égale, pour l’achat des produits fabriqués à ‘usine Cinpharm, dont l’inauguration a été faite l’année dernière par le Minsanté. Compagnie industrielle pharmaceutique compte trois unités de fabrication, une unité de traitement des déchets et des eaux usées et deux laboratoires de contrôle qualité érigés et équipés selon les bonnes pratiques de fabrications actuelles, notamment celles de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Lire l'article


La crédibilité des rapports en question - 08/04/2010 - Cameroon tribune - Cameroun

Près de trois millions d’enfants sont décédés l’année dernière en Afrique pour n’avoir pas été vaccinés. Par ailleurs, il s’avère que les rapports fournis par les pays africains qui bénéficient de l’aide financière de l’Alliance globale pour les vaccins et la vaccination (Gavi) ne soient pas assez crédibles. C’est le constat établi par le comité d’examen indépendant. Afin d’aider ces pays à tirer un maximum d’avantages des projets de la Gavi, cette instance ainsi que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ont réuni depuis lundi à Douala, les experts en santé de six pays de la sous-région Afrique centrale. Cette rencontre a pour principal objectif de contribuer au renforcement des capacités de ces pays en matière d’analyse des performances des systèmes de santé.

Lire l'article


Hémophilie : une campagne de sensibilisation d'une semaine a démarré samedi dernier Yaoundé - 12/04/2010 - Mutations - Cameroun

"A l'âge de six mois, mon fils a eu un hématome au genou. Je l'ai amené au Chu où on a diagnostiqué une hémophilie de type A". Comme Souop Verlaine, nombre de femmes découvrent qu'elles portent un trouble de coagulation lors de complications à l'accouchement. L'hémophilie est une maladie héréditaire incurable qui entrave la coagulation du sang. Chez les personnes atteintes de ce trouble de la coagulation, une protéine sanguine essentielle à la coagulation normale du sang est absente ou ne fonctionne pas correctement. L'hémophilie de type A est le plus commun.

Lire l'article


Ordre des médecins : la longue nuit électorale - 01/04/2010 - Cameroon tribune - Cameroun

Au moment où nous mettions sous presse hier, l’élection du nouveau président se poursuivait encore. Les médecins camerounais se sont réunis hier au siège de leur ordre. La salle de conférences de l’immeuble s’est même avérée étroite pour tous les praticiens venus désigner le nouveau président du conseil de l’Ordre national des médecins du Cameroun. C’était au cours d’une assemblée générale élective. Laquelle assemblée a été ouverte par André Mama Fouda, ministre de la Santé publique, en présence d’Ama Tutu Muna, ministre de la Culture, et Jacques Fame Ndongo, ministre de l’Enseignement supérieur. Mais aussi d’Alexis Dipanda Mouelle, premier président de la Cour suprême.

Lire l'article


VIH : les bons points de la prise en charge décentralisée - 01/04/2010 - Cameroon tribune - Cameroun

Les résultats d’une étude réalisée récemment au Cameroun ont été présentés jeudi dernier par le Minsanté à Yaoundé. «Accès décentralisé au traitement du Vih/Sida : évaluation de l’expérience camerounaise.» C’est le titre de l’ouvrage présenté au cours d’une conférence de presse présidée par André Mama Fouda, le ministre de la Santé publique jeudi dernier à Yaoundé. Il s’agit du résultat d’une enquête réalisée suite à la mise en place du système de décentralisation du traitement par les ARV au Cameroun en 2004. Cette recherche, commandée par le Minsanté, était diligentée par l’Agence nationale de recherche sur le Sida et les hépatites virales (ARNS) en collaboration avec diverses équipes franco-camerounaises.

Lire l'article


Drépanocytose : halte à la discrimination - 06/04/2010 - Cameroon tribune - Cameroun

L’insertion sociale et la prise en charge des malades atteints de drépanocytose reste un véritable parcours du combattant. L’épanouissement social d’un malade atteint de la drépanocytose est un vrai problème. Les employeurs peu édifiés ne sont pas toujours prêts à accepter les absences répétées de leur employés, dues aux crises. D’autres sont marginalisés par leurs collègues au quotidien. A l’occasion de la journée mondiale de la drépanocytose, samedi dernier, les associations de malades, l’hôpital Laquintinie et les partenaires tels que le Lions Club ont organisé conférences et tables rondes. Moment propice de reposer les difficultés rencontrées par ces personnes.

Lire l'article


Des moustiques qui « vaccinent » contre la malaria - 06/04/2010 - Cameroon tribune - Cameroun

Des scientifiques sont parvenus à transformer par manipulation génétique un anophèle en véritable vaccin volant. Des scientifiques japonais ont mis au point un moustique anophèle produisant un vaccin naturel contre la malaria. Les glandes salivaires de ce dernier produisent en fait une protéine efficace contre le développement de la malaria dans l'organisme. Lorsque le moustique pique un individu, sa salive est directement injectée dans le sang. Pour cela, Shigeto Yoshida de Jichi Medical University à Tochigi au Japon a modifié génétiquement des moustiques en modifiant les gènes codant pour les substances de leur salive ! "Suite aux piqûres, les réponses immunitaires protectrices sont déclenchées, de la même façon qu'avec une vaccination conventionnelle, mais gratuitement et sans la douleur" a déclaré le Professeur Shigeto Yoshida, de l'université médicale Jichi, au Japon. Il ajoute que "l'exposition continue aux piqûres maintiendra un haut niveau d'immunité, d'une façon naturelle et pour toute une vie."

Lire l'article


Cancer du col de l’utérus : le vaccin au prix fort - 25/03/2010 - Cameroon tribune - Cameroun

Disponible au Cameroun depuis un an, son prix frôle les 100.000 F dans certaines pharmacies de Yaoundé. Le cancer du col de l’utérus a une double particularité. C’est le seul cancer dont la cause est identifiable, et il est le seul à être traité, si dépisté à temps. Bien qu’il existe deux types de vaccin, le Gardasil et le Cevarix, au Cameroun un seul, le Gardasil, est disponible depuis un an, grâce à l’action conjointe du Comité national de lutte contre le cancer et des laboratoires Sanofi.

Lire l'article


Sida : Minsanté - Gicam, même combat - 30/03/2010 - Cameroon tribune - Cameroun

Les deux institutions ont procédé hier à Douala à la signature d’une convention de lutte contre le VIH. L’acte est fort et l’engagement ferme entre les deux parties. C’est du moins le sentiment qui ressortait hier à Douala lors de la cérémonie de signature de la convention-cadre pour le lancement des actions visant à combattre le VIH/Sida. Les deux partenaires que sont le ministère de la Santé publique et le Groupement inter-patronal du Cameroun (Gicam) sont déterminés à barrer la route à ce fléau. Cet accord a été scellé entre André Mama Fouda, ministre de la Santé publique et Olivier Behle, président du Gicam, devant le ministre délégué auprès du Minfi chargé du budget, Pierre Titti et les autorités administratives de la région.

Lire l'article


Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !