Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juin 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Eléphantiasis : pas qu'un simple mal - 24/03/2010 - Mutations - Cameroun

Parmi les maladies qui sévissent sur le continent africain, elle semble devenue très manifeste aussi bien chez les femmes que chez les hommes. L'éléphantiasis est une maladie fréquente en Afrique subsaharienne. Il s'agit en fait d'une sorte de lésion visible à travers l'augmentation du volume d'un membre ou d'une autre partie du corps d'un individu, une inflation sans doute provenant d'un œdème qui s'infiltre à l'intérieur des tissus par la lymphe. En effet on peut dire que cette maladie qui s'identifie en outre comme une maladie chronique s'étale davantage dans le temps. L'emphatisais est une maladie par ailleurs qui est visible sur plusieurs symptômes ou manifestations.

Lire l'article


Chirurgie endoscopique : on s’attaque à la mortalité maternelle - 15/03/2010 - Cameroon tribune - Cameroun

Le congrès de la Société africaine s’est achevé vendredi dernier à Yaoundé. Le tout premier congrès de la société africaine de chirurgie endoscopique en gynécologie s’est tenu du 8 au 12 mars dernier au palais des congrès de Yaoundé. Objectif de cette rencontre, informer et sensibiliser les gynécologues et les chirurgiens sur une nouvelle méthode de chirurgie : l’endoscopie. Cette technique qui permet de poser un acte chirurgical sans « ouvrir » le patient, est encore utilisée avec réserve en Afrique, malgré ses 15 ans d’existence sur le continent. Et ce en dépit de ses nombreux avantages. « L’endoscopie est moins chère que les méthodes classiques, en termes de coût global et de temps d’hospitalisation. De plus elle permet de lutter contre les complications liées aux méthodes classiques de chirurgie », assure le Pr. Jean Marie Kasia, gynécologue et promoteur de la chirurgie endoscopique au Cameroun.

Lire l'article


Garoua : le centre d’hémodialyse fort sollicité ; 16 patients actuellement suivis au centre de Garoua - 16/03/2010 - Cameroon tribune - Cameroun

Fonctionnel depuis juillet 2009, le centre d’hémodialyse de Garoua, officiellement inauguré par André Mama Fouda, ministre de la Santé publique, le 16 décembre 2009, fait déjà l’objet d’une forte sollicitation. Dès juillet 2009, le centre a accueilli son premier malade. Ce dernier, aux dires du Dr Fonguazi Protest Nkeng, chef du centre, provenait de Yaoundé. A ce jour, le centre a déjà dépisté 24 patients souffrant de maladies rénales dont 16 cas chroniques en phase terminale. Trois décès ont déjà été enregistrés. Selon la même source, les patients accueillis dans le centre proviennent d’un peu partout à travers le pays et même, de pays voisins, à l’instar de la République du Tchad dont un ressortissant est actuellement suivi dans le centre.

Lire l'article


Laquintinie : le Centre de transfusion en quête de sang - 16/03/2010 - Cameroon tribune - Cameroun

Seulement 67 poches de sang sur les 200 escomptées ont été récoltées lors de la grande collecte organisée samedi. L’air craintif, Stéphane G., élève dans un lycée de la place, s’approche du Centre de transfusion sanguine de l’hôpital Laquintinie, ce samedi. Malgré ses appréhensions, le jeune homme est venu accomplir un acte citoyen. « Nous avons été sensibilisés au cours de la semaine pour venir faire un don de sang volontaire en tant que bénévole. J’ai un peu peur, mais ce sang pourrait aider des malades », confie-t-il. Cependant, malgré le soutien du Lion’s club Douala Saphir et de l’Association des donneurs de sang bénévoles dans cette opération, les résultats sont en dessous des attentes. «Nous espérions au moins 200 poches de sang comme l’année dernière.

Lire l'article


Dr Albert Mambo Maka : la goutte peut évoluer vers une arthrose - 17/03/2010 - Mutations - Cameroun

Pour le médecin généraliste, la viande blanche est moins dangereuse pour la santé que la rouge. La viande fait partie de notre alimentation. Mais, en quoi la consommation de la viande, rouge notamment, peut être nocive pour notre santé?

Lire l'article


Dr Bienvenu Etogo : un transfusé ne peut pas donner son sang - 10/03/2010 - Mutations - Cameroun

Le chef service de la banque de sang à l'Hôpital central de Yaoundé explique dans quels cas intervient cette opération.

Lire l'article


La Protection civile aux petits soins - 02/03/2010 - Cameroon tribune - Cameroun

La Journée mondiale s’est célébrée hier sur le thème « Médecine de catastrophe ». L’édition 2010 de la Journée mondiale de la Protection civile s’est célébrée hier autour du thème « Médecine de catastrophe ». Au Cameroun, les pouvoirs publics ont choisi comme priorité la prévention et la préparation. Ceci notamment à travers le renforcement de la chaîne médicale de secours des structures hospitalières, d’une part, et la vulgarisation des gestes de premiers secours auprès des citoyens, d’autre part. Le Cameroun n’étant pas à l’abri des catastrophes, du fait de ses particularités physiques et de sa diversité géographique, cette option s’avère judicieuse. Tout comme l’autre décision gouvernementale de mettre à jour le fichier national des urgentistes, des volontaires de la Croix-Rouge, des citoyens et autres personnels médicaux formés en médecine des catastrophes.

Lire l'article


16e congrès national d’ophtalmologie : Vue sur les problèmes de la profession - 02/03/2010 - Cameroon tribune - Cameroun

Ils ont été posés au cours de cette réunion annuelle, le week-end dernier à Yaoundé. Le 16e congrès annuel de la Société camerounaise d’ophtalmologie (SCO), tenu à Yaoundé vendredi et samedi derniers, a attiré toutes les branches du domaine des soins oculaires. Parmi les participants, des ophtalmologistes, des techniciens et infirmiers spécialisés en ophtalmologie, mais aussi des personnels médicaux sanitaires non spécialisés, et tous les partenaires qui s’intéressent à l’ophtalmologie au Cameroun. Certes, on a parlé médecine lors de cette réunion des ophtalmologistes camerounais, mais des discussions autour des problèmes qui se posent à la pratique de la spécialité ont alimenté les débats.

Lire l'article


Dr Stéphane Simeu Youmbi : le sida est à l'origine de la récurrence de cas de méningite - 03/03/2010 - Mutations - Cameroun

Médecin généraliste à Genecare Telesis, il donne les pistes à suivre pour prévenir cette maladie. Comment définissez-vous la méningite ?

Lire l'article


Maladies rares : le Cameroun au défi de la prise en charge - 03/03/2010 - Mutations - Cameroun

Les derniers dépistages révèlent que la drépanocytose, le syndrome de l'X-fragile et la myopathie de Duchène figurent au premier rang. L'hôpital général de Yaoundé a abrité du 22 au 26 février dernier, une série de dépistages des maladies rares. Ces dépistages faits par des praticiens français que l'on se rende compte que, 115 personnes sur consultées au service de pédiatrie de l'Hôpital général de Yaoundé grâce l'Association de lutte contre les maladies rares et le handicap en Afrique (Almoha), que trois affections sévissent principalement au Cameroun: La drépanocytose, le syndrome de l'X-fragile et la myopathie.

Lire l'article


Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !