Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Croisade contre les cliniques illégales - 04/06/2009 - Cameroon tribune - Cameroun

Une cartographie des cliniques clandestines est en cours d’établissement, avant les descentes inopinées sur le terrain. En attendant les descentes sur le terrain pour saisir les matériels ou fermer les cliniques qui sont en marge de la loi, l'Ordre des médecins établit actuellement une cartographie des structures hors-la-loi. « Cette opération prend un peu de temps, car il faut que nous établissions une cartographie très précise des cliniques illégales, pour ne pas avoir à commettre d’erreurs qui pourraient être préjudiciables à toute notre campagne d’assainissement du secteur », confie le Dr Rodolphe Fonkoua, représentant régional de l'Ordre des médecins dans le Littoral.

Lire l'article


Ebolowa : le centre d’imagerie médicale ouvre bientôt - 05/06/2009 - Cameroon tribune - Cameroun

Le ministre de la Santé publique, André Mama Fouda a effectué une visite technique du projet hier. Le centre d’imagerie médicale de l’Hôpital régional d’Ebolowa n’est pas entièrement prêt. Mais les travaux de construction de ce don du président de la République sont très avancés. Le ministre de la Santé publique, André Mama Fouda, qui a effectué ce jeudi matin, une visite technique sur le site du projet, a pu se rendre compte de l’état d’avancement des travaux même s’il a constaté que le chantier a pris du retard.

Lire l'article


Louis Joss Bitang à Mafok : la chirurgie avant tout - 10/06/2009 - Mutations - Cameroun

Ancien chef service des Urgences de l'hôpital Laquintinie, le médecin est désormais à la tête de l'hôpital de Deïdo. Le tout nouveau directeur de l'hôpital de district de Deido, affiche déjà sa détermination face à ses nouvelles responsabilités. "Il s'agit non seulement de manager les hommes, mais aussi de faire de l'administration tout en restant clinicien. L'hôpital de Deido devra désormais donner des soins spécialisés aux patients à un coût moindre que dans les hôpitaux centraux. Il faudra, d'ici deux ans, que l hôpital de Deido devienne un centre chirurgical de référence dans la ville de Douala. C'est à cela qu'il faut tendre", promet Dr Louis Joss Bitang à Mafok. Connu pour ses prouesses en chirurgie générale et en chirurgie digestive, ce médecin a, au fil des années, acquis de l'expérience dans les différents hôpitaux où il a servi.

Lire l'article


Le Cameroun piétine les objectifs du millénaire - 10/06/2009 - Mutations - Cameroun

C'est le constat d'une enquête de suivi-indépendant de la mise en œuvre des objectifs du millénaire dans le secteur de la Santé. Depuis qu'en septembre 2000, le Cameroun a signé à New York la déclaration du millénaire énonçant les objectifs du millénaire pour le développement, nombre d'initiatives ont été menées par le gouvernement pour que ces objectifs ne soient pas qu'une simple vue de l'esprit. Dans le secteur de la santé, une politique sectorielle de la santé a été élaborée. L'objectif étant de réduire de deux cinquième de 2000 à 2015 le taux de mortalité infantile, d'un cinquième de 2000 à 2015 le taux de mortalité maternelle. Mais aussi de stopper la propagation du Vih/Sida et de maîtriser le paludisme en inversant les tendances. Mais la situation actuelle dans le secteur de la santé n'est guère reluisante qu'en 2000.

Lire l'article


Comment atténuer les souffrances des patients ; Les premières journées camerounaises de lutte contre la douleur ont été lancées par le Minsanté - 29/05/2009 - Cameroon tribune - Cameroun

Sensibiliser le personnel soignant sur les méfaits de la douleur, échanger les expériences avec des experts de divers horizons pour promouvoir la prise en charge de la douleur dans les hôpitaux camerounais. Tels sont quelques objectifs des premières Journées camerounaises de lutte contre la douleur. La cérémonie de lancement des manifestations prévues à cet effet a eu lieu mercredi dernier à l’Hôpital gynéco-obstétrique et pédiatrique de Yaoundé, sous la présidence du ministre de la Santé publique, André Mama Fouda. Dans un contexte où les membres des corps médicaux camerounais ne sont pas toujours au fait de l’évolution de la science en termes de prise en charge de la douleur. Selon le Pr. Doh Anderson, directeur général de cet hôpital, il était temps de renforcer la lutte. «Des courants de pensée s’accordent de plus en plus sur le fait que la douleur est l’une des principales causes de consultation auprès des médecins et elle provoque un malaise qu’il faut atténuer et même éradiquer aussi bien chez nos enfants, nos sœurs, nos épouses que chez nos mères », a-t-il déclaré.

Lire l'article


Vers intestinaux : on déparasite dans le Littoral - 27/05/2009 - Cameroon tribune - Cameroun

Dès ce matin jusqu’à vendredi, les enfants de 6 à 15 ans recevront chacun une dose de Mbendazole. Deux à 10 millions de Camerounais sont touchés par les vers intestinaux. Les enfants de 6 à 15 ans sont les plus concernés. Dans le cadre de la stratégie sectorielle pour la santé, la délégation régionale de la Santé publique du Littoral lance à partir de ce matin, une vaste campagne de déparasitage gratuite dans toutes les écoles primaires et maternelles du Wouri et des environs. 710.000 personnes sont concernées par ce combat contre les vers intestinaux avant le départ en vacances. Pour qu’un maximum de gosses soient touchés, le délégué régional de la Santé publique, André Bita Fouda et son homologue des Enseignements de base, Diwouta Mbengue, ont tenu une réunion préparatoire avec tous leurs collaborateurs internes et externes.

Lire l'article


Agrégation : l’Afrique centrale se prépare - 27/05/2009 - Cameroon tribune - Cameroun

Le séminaire de renforcement de capacités des candidats en médecine s’est ouvert hier à Yaoundé. Pour la troisième fois, les aspirants au grade d’agrégé en médecine humaine, vétérinaire, pharmacie et odonto-stomatologie de la sous-région Afrique centrale se retrouvent pour affûter leurs armes. C’est à la faveur d’un séminaire de préparation à ce concours qui s’est ouvert hier à l’Hôpital général de Yaoundé, sous le patronage des ministères de l’Enseignement supérieur et de la Santé publique. Un concours qui se situe dans le cadre du Conseil Africain et Malgache de l’Enseignement Supérieur (CAMES). La cérémonie d’ouverture était présidée par Jacques Fame Ndongo, ministre de l’Enseignement supérieur, pour qui ce séminaire permet d’accroître les chances de réussite des candidats « grâce à la qualité des enseignements des experts aux compétences internationalement reconnues ». Selon le Minesup, il s’agit essentiellement de renforcer les capacités innées et acquises des agrégatifs.

Lire l'article


Croisade contre la mortalité maternelle et néonatale - 14/05/2009 - Cameroon tribune - Cameroun

Mourir en donnant la vie ! Le contraste est plus qu’affligeant. Ce qui est plus triste encore, c’est que la réalité empire d’année en année au Cameroun. En effet, toutes les deux heures, dans le pays, une femme meurt des suites de complications liées à la grossesse, à l’accouchement ou des suites de couche. Ici, la mortalité maternelle est passée carrément de 430 à 669 pour 100.000 naissances vivantes entre 1998 et 2004 !

Lire l'article


Télémédecine : consultations gratuites à Yaoundé - 19/05/2009 - Cameroon tribune - Cameroun

Le nouveau centre de télé-médecine organise depuis vendredi dernier ses premières journées portes ouvertes. A15h au centre de télé-médecine Genesis Telecare à Tsinga, Yaoundé, vendredi dernier, cinq patients attendent de se faire consulter dans une grande salle. Dans une pièce à côté, un ordinateur avec Webcam permet au patient de communiquer avec le médecin, se trouvant sur un autre site. Après la consultation, une ordonnance est dressée et faxée séance tenante au patient qui n’a plus qu’à aller chercher les médicaments dans une pharmacie. Depuis vendredi dernier, Genesis Telecare offre ce service gratuitement aux malades à Yaoundé et Abong-Mbang.

Lire l'article


Pandémie : le paludisme à l'épreuve des prophylaxies et thérapies - 13/05/2009 - Mutations - Cameroun

Alors que le Cameroun ajuste ses méthodes de traitement, le Pnue et L'Oms trouvent des substituants au Ddt. Réunis à Genève en Suisse dans le cadre de la quatrième réunion de la conférence des parties et de la Convention de Stockholm sur les polluants organiques persistants, le Programme des Nations Unies pour l'Environnement (PNUE) et l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), en collaboration avec le Fonds mondial pour l'environnement, ont annoncé le 06 mai 2009, un plan de combat revigoré contre la malaria, avec une réduction progressive de la dépendance aux pesticides synthétiques Ddt. Selon un communiqué de presse rendu public le même jour par les organismes cités, dix projets font partie du programme mondial susceptible de "démontrer et trouver des substituts durables au Ddt dans la lutte anti-vectorielle". Et l'opération ainsi lancée, implique environ 40 pays d'Afrique, du Moyen-Orient et d'Asie centrale.

Lire l'article


Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !