Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Flumania® - Préparez-vous à combattre la grippe ! - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Avril 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mars/Avril 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Une semaine pour protéger la mère et l’enfant - 22/01/2008 - Cameroon tribune - Cameroun

Plusieurs activités : vaccination, distribution des médicaments contre le paludisme et la vitamine A prévus. Le lancement de la première semaine d’actions de santé et de nutrition infantile et maternelle (Sasnim) a eu lieu hier, à l’école publique d’Ekoudou, à Yaoundé. Le ministre de la Santé publique, André Mama Fouda a présidé la cérémonie d’ouverture en présence du préfet du Mfoundi, Beti Assomo et de nombreuses autres personnalités. Les enfants étaient enthousiastes et les parents visiblement satisfaits. Bref, l’ambiance était chaleureuse et chauffée par des griots, venus nombreux pour donner de l’éclat à la cérémonie.

Lire l'article


Dr Bouda Ali : pour une meilleure hygiène dentaire - 16/01/2008 - Mutations - Cameroun

Médecin chef en santé bucco-dentaire à l'hôpital général de Douala, il parle de la santé buccale et de ses conséquences. Que doit-on entendre par santé bucco-dentaire ? A travers cette expression, il faut savoir qu'il s'agit du bien être ou encore de la santé de la cavité buccale. Celle-ci comprend entre autres, la dentition et ses structures, les tissus qui lui donnent toute sa solidité. Cette santé se caractérise par l'absence à la fois de maladies ou de toute autre sorte d'anomalie congénitale ou accidentelle et autres pathologies ou troubles affectant la bouche et la cavité buccale. Avoir une santé bucco- dentaire, c'est une grande fierté et pour cela il faut prendre un certain nombre de précautions. C'est pourquoi, lorsqu'on en souffre le sourire disparaît automatiquement des lèvres.

Lire l'article


Dr Evelyn Mah : « Du simple rhume aux pneumonies sévères » - 10/01/2008 - Cameroon tribune - Cameroun

Dr Evelyn Mah, pédiatre explique les causes des maladies observées ces jours chez les enfants. Pourquoi une épidémie de toux sévit-elle en ce moment chez les enfants ? C’est un problème de saison d’une part. Une saison qui favorise la circulation des virus qui attaquent l’arbre respiratoire des jeunes enfants qui n’ont pas d’immunité vis-à-vis de ces virus. N’ayant donc pas d’immunité, les enfants se défendent mal. Ces virus ont donc le temps de provoquer des lésions sur l’une ou l’autre partie de l’arbre respiratoire. Cela peut aller du simple rhume jusqu’aux pneumonies sévères. Toutes ces affections qui atteignent l’arbre respiratoire ont un symptôme commun qui est la toux et selon la sévérité, il peut s’y associer la fièvre…

Lire l'article


Des chiffres alarmants : 10.000 enfants pourraient mourir chaque année de malnutrition au Cameroun si rien n’était fait - 15/01/2008 - Cameroon tribune - Cameroun

Selon le rapport de l’enquête démographique et de santé réalisée en 2004, au Cameroun environ un enfant sur sept meurt avant d’atteindre l’âge de cinq ans. Le taux de mortalité infantile est de 142 pour 1000 naissances vivantes et 669 femmes sur 100.000 meurent en donnant la vie. Le taux d’accouchement par un personnel assisté est de 58%. Selon cette même étude, toutes les deux heures, une femme meurt dans notre pays en donnant la vie. Cette situation préoccupante est la cause directe des ravages dus à la malnutrition. C’est aussi cette maladie qui est la principale cause de mortalité des enfants de moins de cinq ans. Selon le Dr. Georges Okala, sous-directeur de l’Alimentation et de la Nutrition au ministère de la Santé publique, « toutes les femmes en âge de procréer (entre 15 et 49 ans) sont concernées par la malnutrition. Que ce soit en milieu urbain ou en milieu rural »

Lire l'article


Une semaine d’action en vue : le Minsanté a lancé les journées de sensibilisation sur la santé maternelle et infantile hier à Yaoundé - 15/01/2008 - Cameroon tribune - Cameroun

Dès le 21 janvier prochain, le ministère de la Santé publique organise une semaine d’action de santé et de nutrition infantile et maternelle (Sasnim) dans tous les districts de santé du Cameroun. L’annonce a été faite hier par André Mama Fouda, ministre de la Santé publique, au cours d’une journée de sensibilisation en prélude à cette semaine. Pendant cinq jours, il sera question de vacciner tous les enfants de 0 à 11 mois et les femmes enceintes suivant le calendrier vaccinal, de distribuer des moustiquaires imprégnées aux femmes enceintes, de déparasiter 100% d’enfants de 12 à 15 mois dans la province de l’Est.

Lire l'article


Hôpital de jour : Un pavillon aux actions diversifiées - 03/01/2008 - Mutations - Cameroun

En plus du suivi des personnes vivant avec le VIH-Sida, il s’investit dans la médecine générale. Difficile de ne pas remarquer cette bâtisse qui affiche plutôt fière allure au cœur de l’Hôpital central de Yaoundé, tout à côté du pavillon Jamot qui abrite les services de la direction de la plus vieille institution hospitalière de la capitale camerounaise. L’hôpital de jour comme son nom l’indique, ne fonctionne que de jour. Avec ses 8 lits d’hospitalisation, il n’offre l’hospitalité à ses patients que dans la journée. "Lorsque certains cas nécessitent une hospitalisation classique, nous les acheminons vers les services compétents", précise le Dr Charles Kouanfack, le chef de cette unité. S’il fait pourtant partie de la vingtaine de services qui constitue l’institution, l’hôpital de jour ne manque pas d’attirer la curiosité.

Lire l'article


Douala : les hôpitaux débordés ; Les médecins estiment qu’il y a eu plus de cas d’accidents et d’agression qu’en 2007 - 03/01/2008 - Mutations - Cameroun

En cette matinée du 03 janvier 2008, le service des urgences de l’hôpital Laquintinie de Douala est débordé de malades. Le cas le plus préoccupant est celui d’un homme inconscient d’une quarantaine d’années. Couché sur une table de soins, il est recouvert de sang. Cet accidenté dont l’identité n’a pas été révélée présente au visage une large blessure et une fracture ouverte à la jambe droite. Ses vêtements déchirés laissent entrevoir de nombreuses écorchures aux bras. Raphaël Njock, médecin chef du service des urgences, aiguille et fil en main, s’active à refermer l’une des blessures. "Il s’agit d’un conducteur de moto taxi victime d’un accident de circulation ce mercredi matin sur l’axe lourd Douala- Yaoundé" indique Raphaël Njock.

Lire l'article


Lauriers : des distinctions pour le personnel de l’hôpital central - 03/01/2008 - Mutations - Cameroun

Cette institution hospitalière doit par ailleurs se séparer de 31 de ses médico-sanitaires. C’est une tradition à laquelle ont sacrifié les responsables de cette formation hospitalière située en plein cœur du quartier de la Santé à Yaoundé. Primer les meilleurs agents et les services qui se seront distingués au cours de l’année qui s’achève. Une fête qui a été marquée la semaine dernière par la présentation de trois nouveaux agrégés de médecine qui font, selon Magloire Biwolé Sida, le directeur de l’Hôpital central "la fierté de l’institution". C’est ainsi que les professeurs Jean Marie Bob Oyono (pédiatre), Pierre Masso Misse (chirurgien viscéral) et Alfred Njamnchi (neurologue) ont été présentés au public.

Lire l'article


Dr Samuel Mack Kit : les causes du cancer du sang demeurent inconnues - 09/01/2008 - Mutations - Cameroun

Le cancérologue revient sur les manifestations de cette maladie et les modes de traitement. C'est quoi la leucémie, cette maladie également connue sous le nom de cancer de sang ? En règle générale, la leucémie est une maladie qui affecte le système sanguin et qui se traduit principalement par l'infiltration des cellules tumorales dans la moelle osseuse et également dans le sang. La leucémie se caractérise donc par une prolifération anormale et incontrôlée dans la moelle osseuse des globules blancs ce qui perturberait sérieusement leur fonction initiale. Egalement, il existe deux types de leucémie, les lymphoblastiques et les myélobastiques. On peut aussi parler des leucémies aigues et chroniques compte tenu de l'évolution de la maladie. A coté des leucémies comme cancer de sang, on pourrait noter la maladie de Hodgkin.

Lire l'article


L’Hôpital central célèbre l’excellence : c’était au cours de sa fête annuelle vendredi dernier à Yaoundé - 02/01/2008 - Cameroon tribune - Cameroun

Vendredi dernier, l’Hôpital central de Yaoundé célébrait sa fête annuelle. Occasion offerte au Pr. Biwolé SIDA, directeur, de remettre des cadeaux aux 23 meilleurs agents, qui par leur travail ont su se démarquer des autres. Au cours de la même cérémonie, des primes de bonne séparation ont été octroyées à une trentaine de personnels admis à faire valoir leurs droits à la retraite, et des diplômes remis aux psychologues formés dans le service de neurologie de son hôpital. De même, le Pr. Biwolé SIDA a présenté les trois nouveaux maîtres de conférences de l’hôpital central de Yaoundé (HCY). Il s’agit du Pr. Jean Maerie Bob’Oyono de la chirurgie infantile, du Pr. Pierre Masso-Misse de la chirurgie viscérale et enfin du Pr. Alfred Njamnshi, neurologue.

Lire l'article


Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !