Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Dr Stéphane Simeu Youmbi : le sida est à l'origine de la récurrence de cas de méningite - 03/03/2010 - Mutations - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Médecin généraliste à Genecare Telesis, il donne les pistes à suivre pour prévenir cette maladie. Comment définissez-vous la méningite ?

C'est une infection des méninges. Les méninges sont des enveloppes de la moelle épinière et du cerveau dans lesquelles circule le liquide céphalorachidien. Généralement, la méningite est causée par une bactérie ou un virus. La méningite bactérienne est habituellement beaucoup plus grave que la méningite virale. Il est impératif d'obtenir un diagnostic et un traitement le plus rapidement possible car plus le traitement tarde, plus le risque de séquelle neurologique s'accroît. Dans de très rares cas, la maladie était causée par un champignon. Aujourd'hui, la maladie est de plus en plus fréquente avec la montée grandissante du sida chez nous. Elle peut également être due à certains types de cancers, une maladie inflammatoire ou une réaction à certains médicaments.

Comment se manifeste la symptomatologie ?

Les symptômes de la méningite bactérienne se développent rapidement en l'espace de 1 à 2 jours, et peuvent même causer la mort en quelques heures. Les plaintes et les manifestations cliniques peuvent différer d'un âge à l'autre.

Autrement dit, à chaque tranche d'âge correspond des symptômes particuliers…

Chez les nouveau-nés et les bébés, les cas peuvent être difficiles à déceler puisque les bébés ne présentent pas les manifestations classiques de la méningite bactérienne. Ils pourront plutôt pleurer sans arrêt, être plus irritables ou somnolents qu'à l'habitude; manquer d'appétit ou avoir des vomissements. Chez les enfants de 2 ans et plus, les adolescents et les adultes, on observe : une forte fièvre qui empêche de boire ou de manger ; des maux de tête importants ; un cou raide ; des nausées et des vomissements ; de la confusion, de la somnolence et même un coma ; une gêne devant la lumière. Parfois, une apparition, sur le corps, de plusieurs petits boutons violacés, signe d'une méningococcémie.

Au-delà de cette variation des symptômes, y a-t-il des personnes plus exposées que d'autres ?

On peut contracter une méningite à tout âge. Toutefois, le risque est plus élevé chez les enfants de moins de 2 ans ; les adolescents et les jeunes adultes âgés de 18 ans à 24 ans ; les personnes âgées ; les collégiens vivant en pensionnat ; le personnel des bases militaires ; les enfants qui fréquentent la garderie à plein temps et les personnes dont le système immunitaire est affaibli.

Quels sont les facteurs de risques ?

Primo, avoir des contacts intimes avec une personne infectée : Les bactéries se transmettent avec l'échange de salive par des baisers, des éternuements, un échange d'ustensiles, de nourriture, de cigarette, de rouge à lèvres etc. Secundo : Séjourner dans les pays où la maladie est répandue. La méningite est présente dans plusieurs pays, mais les épidémies les plus étendues et les plus fréquentes prennent forme dans les régions semi-désertiques de l'Afrique subsaharienne que l'on appelle la "ceinture de la méningite africaine". Tercio : Etre souvent fatigué ou stressé. Il est bien connu que ces facteurs affaiblissent le système immunitaire. Quarto : Fumer la cigarette ou être exposé à la fumée secondaire. Plusieurs études font penser aujourd'hui que le tabagisme affaiblirai notre immunité et même que les bébés dont les parents fument sont plus susceptibles d'être porteurs de la bactérie de la méningite.

Que faire pour prévenir la maladie ?

Se laver les mains fréquemment et ne pas partager aliments, boissons, brosses à dents, rouges à lèvres etc. Ces mesures sont particulièrement importantes dans les lieux publics où plusieurs personnes sont susceptibles d'être en contact physique ou de toucher les mêmes objets. Dans les endroits publics, laver les surfaces communes, surtout dans les toilettes, une fois par jour avec une solution diluée d'eau de javel. Adopter un mode de vie sain afin de ne pas affaiblir le système immunitaire. Traiter les infections des voies respiratoires et les otites des jeunes enfants dès qu'elles se présentent. Certains types de méningite bactérienne peuvent être prévenus par la vaccination, mais pas tous. De plus, aucun vaccin ne peut offrir de protection contre toutes les souches des bactéries susceptibles de causer la méningite. On traite parfois les proches de la personne atteinte aux antibiotiques à titre de précaution.

Propos recueillis par Patricia Ngo Ngouem

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !