Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Eléphantiasis : pas qu'un simple mal - 24/03/2010 - Mutations - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Parmi les maladies qui sévissent sur le continent africain, elle semble devenue très manifeste aussi bien chez les femmes que chez les hommes. L'éléphantiasis est une maladie fréquente en Afrique subsaharienne. Il s'agit en fait d'une sorte de lésion visible à travers l'augmentation du volume d'un membre ou d'une autre partie du corps d'un individu, une inflation sans doute provenant d'un œdème qui s'infiltre à l'intérieur des tissus par la lymphe. En effet on peut dire que cette maladie qui s'identifie en outre comme une maladie chronique s'étale davantage dans le temps. L'emphatisais est une maladie par ailleurs qui est visible sur plusieurs symptômes ou manifestations.

L'expression de l'éléphantiasis sur le corps humain est en effet palpable à plusieurs niveaux, autant chez l'homme que chez la femme, et ceci sur environ 925 formes. Chez l'homme, la maladie peut commencer au niveau du visage pour se terminer sur l'orteil. En prenant par exemple le cas de l'abdomen autre lieu de manifestation de la maladie, relevons que l'individu adulte atteint de l'éléphantiasis voit celui-ci augmenter de volume, accompagné de douleurs qui provoque à tout bout de minutes des vomissements.

L'homme qui souffre d'éléphantiasis devra en outre constater qu'il n'est pas à l'abri de diarrhée fréquente accompagné de fortes douleurs et d''augmenntation du volume de la rate. Chez la femme, les manifestations sont presque idem que chez l'homme. Elles sont manifestent sur les mêmes parties du corps humain que chez la femme c'est-à-dire au niveau du cou, de la gorge, du cœur et de la bouche, où l'on constate chez cette dernière des douleurs fréquentes, présentant des plaies à l'intérieur plusieurs autres lésions.
L'éléphantiasis est heureusement une maladie qui peut être traité à tous les niveaux où elle se manifeste. Ainsi, l'on chiffre à plus de 1331 le nombre de médicaments disponible à nos jours pour son traitement. Le malade qui souffre d'éléphantiasis peut donc ce rendre après une consultation faite par un médecin, dans une pharmacie pour ce procurer des médicaments autant disponibles en capsule où en pommade. On y trouve également en pharmacie des médicaments sous forme de Bétadine et de Baume.

Merlin Tondji (stagiaire)

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !