Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

L’espoir qui vient du Cinpharm - 14/04/2010 - Cameroon tribune - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L’inauguration à Douala d’une usine de fabrication locale de produits pharmaceutiques ouvre la perspective d’ARV moins chers. La question des ressources ne sera sans doute pas entièrement réglée, mais le gouvernement pourra déjà réaliser de substantielles économies dans l’acquisition d’antirétroviraux. On parle de 30 à 40 % moins chers – à qualité égale, pour l’achat des produits fabriqués à ‘usine Cinpharm, dont l’inauguration a été faite l’année dernière par le Minsanté. Compagnie industrielle pharmaceutique compte trois unités de fabrication, une unité de traitement des déchets et des eaux usées et deux laboratoires de contrôle qualité érigés et équipés selon les bonnes pratiques de fabrications actuelles, notamment celles de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Le laboratoire offre des médicaments génériques essentiels correspondant aux pathologies les plus fréquentes de la zone d’Afrique subsaharienne. Le laboratoire a une vocation sous régionale et dispose d’une capacité de production par an de 1,5 milliard de comprimés, 150 millions de gélules, 10 millions de flacons de sirops liquides, 6 millions de flacons de sirops secs et 10 millions de flacons de solutés massifs. Le laboratoire entend également lutter contre le chômage et le manque de qualification avec notamment 300 emplois créés et une perspective pour l’expertise pharmaceutique des étudiants africains.

L’usine produit de l’eau hautement purifiée à partir d’une station automatisée comprenant l’osmose inverse (OI) et l’électrodéionisation (EDI). L’eau pour la préparation injectable provient, elle, d’une station multi-colonnes distillation (MCD) et est contrôlée à partir de 44 points de prélèvement. Chaque laboratoire 100% contrôlé et sécurité de Cinpharm intègre une zone d’analyse physicochimique, microbiologique, des chambres d’études de stabilité, des HPLC, un FTIR, un analyseur de carbone organique total (TOC), un chromatographe en phase gazeuse (CPG), etc. Les trois unités de fabrication distinctes se répartissent ainsi qu’il suit : la formulation générale, les antibiotiques bétalactamines et enfin les solutés massifs. Comme équipements de traitement de l’air au bénéfice de la sécurité, le laboratoire dispose aussi de 59 centrales de traitement d’air ; 62.400 m3 d’air filtré par heure sur 44 filtres Hepa de 99,997% dans les salles de classe B et C ; 165.540 m3 d’air filtré par heure sur 174 filtres Hepa de 99,97% dans les salles de classe D ; 12 stations de travail à flux d’air laminaire stérile ; un système de gestion technique de la température, de l’humidité relative et du risque d’incendie par CTA ; et enfin une centrale de déshumidification d’air.

Eric Vincent FOMO

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !