Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Urgences hospitalières : à l’école des premiers secours - 15/04/2010 - Cameroon tribune - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

22 médecins camerounais formés depuis lundi par des spécialistes suisses à la prise en charge des traumatismes. «Le traumatisme est la première cause de mortalité chez les personnes de 20 à 50 ans ! » Une affirmation du Dr. Marc Niquille, médecin-adjoint, responsable de l’Unité d’urgence pré hospitalières et de réanimation aux hôpitaux universitaires de Genève en Suisse. Avec quatre autres de ses collègues, le spécialiste conduit depuis lundi, une formation de médecins camerounais à la prise en charge immédiate des traumatismes. 22 praticiens, représentants des hôpitaux régionaux et grands hôpitaux de Yaoundé, participent à cet apprentissage. L’idée ici, selon le Dr Etoundi Mballa, chef du service des urgences de l’hôpital Central de Yaoundé, « c’est d’avoir dans chacun de nos grands centres, un médecin référent, bien formé, qui puisse à son tour devenir formateur dans son propre hôpital ».

En effet, aux dires du Dr Niquille, « il existe des principes codifiés de prise en charge des patients traumatisés. A partir desquels un enseignement a été construit. Et c’est cet enseignement-là que nous sommes venus transmettre à nos homologues camerounais. » La formation en cours jusqu’à vendredi dernier rentre dans le cadre d’un accord de collaboration existant entre les hôpitaux universitaires de Genève et l’hôpital Central de Yaoundé. Le Dr Niquille regrette cependant que la formation ne dure que cinq jours. Toute chose qui a contraint les organisateurs à restreindre les participations à des médecins ayant déjà des compétences professionnelles, à qui on apprend juste à intégrer certaines techniques dans leurs gestes de tous les jours. Mais aussi à résoudre les problèmes d’urgence avec le matériel qu’il a sous la main. Mais selon le Dr Etoundi Mballa, « il s’agit là de la première étape d’une longue série ». Cela dit, le traumatisme est la conséquence d’un accident, d’une chute, ou tout ce qui peut léser l’organisme par un mécanisme accidentel.

Félicité BAHANE N.

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !