Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Examens biologiques : le rappel à l’ordre du Minsanté - 11/05/2010 - Cameroon tribune - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Face au non respect des prix homologués dans certaines structures de prise en charge du sida, André Mama Fouda met en garde les responsables. Depuis quelque temps, certaines personnes vivant avec le VIH (PVVIH) ont du mal à faire les examens biologiques, indispensables pour leur suivi. « Nous savons que le bilan semestriel par exemple nous revient en principe à 3000 F. Mais, je suis allée au centre de traitement agréé, il y a trois mois, on a exigé que je paie 14 000 F », affirme Mireille T., PVVIH.

Et selon le Dr Ibile Abessouguié, Secrétaire permanent adjoint du Comité national de lutte contre le sida, des structures exigeraient jusqu’à 18000 F pour le bilan semestriel de suivi. « Ces structures, qui se recrutent dans le secteur public, estiment qu’elles ne peuvent pas supporter les coûts malgré la subvention de l’Etat et se permettent de pratiquer des prix élevés sous le prétexte qu’elles achètent elles-mêmes », explique-t-il.

Pourtant, les prix du paquet subventionné du bilan d’orientation, du bilan préthérapeutique et du bilan de suivi, ont été fixés par une décision du ministre de la Santé publique en août 2008 et complétée par une autre en septembre 2010. Il s’agit de 2500 F pour le bilan d’orientation et 500 F pour le bilan préthérapeutique, pour ce qui est de ceux qui viennent d’être diagnostiqués. Pour les personnes sous traitement, le coût du bilan de suivi biologique est de 3000 F par semestre.

C’est donc fort de ce constat que André Mama Fouda, ministre de la Santé publique a, dans un communiqué, rappelé à l’ordre les responsables des structures, tant publiques que privées. « Tous les responsables des centres de traitement agréés et des unités de prise en charge sont tenus d’appliquer à la lettre ces différents prix », peut-on lire. Le Minsanté invite par ailleurs les patients sous traitement à effectuer l’ensemble de leur suivi médical, clinique et biologique pour une meilleure maîtrise de la file active.

Jocelyne NDOUYOU-MOULIOM

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !