Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Maladies bucco-dentaires : la prévention côté enfants - 07/06/2010 - Cameroon tribune - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

La journée mondiale de lutte contre ces pathologies, célébrée le week-end dernier, a mis un accent sur cette couche de la population, plus exposée. Se brosser les dents après les repas, même le matin au réveil, se brosser de la gencive vers les dents, éviter de manger des sucreries le soir, changer de brosse à dents tous les trois mois, etc. Ce sont là quelques notions d’hygiène bucco-dentaire qui ont été enseignées aux élèves de l’école publique les sources de Madagascar vendredi dernier.

C’était à l’occasion de la journée mondiale de lutte contre les maladies bucco-dentaires, célébrée au Cameroun vendredi dernier, avec quelques jours de retard. La date retenue par l’OMS étant le 19 mai. Le thème de cette année, « sensibilisation des enfants à la prévention des maladies bucco-dentaires », a donc justifié le choix d’une école primaire par le ministère de la Santé publique pour la célébration. Surtout lorsqu’on sait que les maladies bucco-dentaires, 4e fléau mondial ont une forte incidence sur les enfants âgés de 0 à 12 ans. D’ailleurs, André Mama Fouda, ministre de la Santé publique, et Adidja Youssouf Alim, ministre de l’Education de base, ont fait le déplacement du quartier Madagascar vendredi dernier. Ils étaient accompagnés du Dr Charlotte Fatou Ndiaye, représentant de l’OMS au Cameroun.

Pour le Minedub, il est important d’éduquer les enfants en matière de santé bucco-dentaire dès le bas âge afin qu’ils prennent tôt les bonnes habitudes, car « un sourire éclatant est un signe de bonne santé et par ricochet un gage de réussite scolaire », a-t-elle expliqué. Elle n’a pas non plus manqué de donner quelques conseils aux encadreurs de ces enfants, que sont les parents et les enseignants, notamment en rapport avec les visites chez le dentiste en début de trimestre. André Mama Fouda, en restant dans la même lancée, a également émis le vœu de voir la brosse à dent et la pâte dentifrice figurer dans le paquet minimum, remis aux établissements scolaires en début de chaque année scolaire. C’est certainement dans l’optique de voir ce vœu se réaliser que ce matériel d’hygiène bucco-dentaire a été distribué aux 3000 élèves qui fréquentent l’école publique les sources de Madagascar, composée de plusieurs groupes.

Jocelyne NDOUYOU-MOULIOM

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !