Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Epidémie de choléra : déjà 30 décès dans l’Extrême Nord - 01/07/2010 - Mutations - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le chiffre officiel et provisoire a été présenté au ministre de la Santé par son délégué régional. Arrivé en fin de visite de travail dans la région de l’Extrême Nord, le ministre de la Santé publique en compagnie de son secrétaire d’Etat,a voulu avoir une idée exacte et précise de la situation de l’épidémie de choléra qui sévit dans la région depuis le mois de mai dernier. Et c’est de la bouche la plus autorisée qu’André Mama Fouda a eu les chiffres réactualisés. Dans une brève présentation de la situation, le délégué régional de la santé publique Dr Djao Rebecca a expliqué que «à l’heure actuelle, l’épidémie de choléra touche 08 districts de santé sur les 28 que compte la région.

On dénombre à ce mercredi matin 30 juin, 293 cas et 30 décès. Les pics sont signalés à Guéré dans le Mayo Danay où on enregistre125 cas pour 13 décès, Makary dans le Logone et Chari avec 68 cas pour 7 décès, Mogodé dans le Mayo Tsanaga avec 42 cas pour 6 décès».
Dans les explications du délégué régional, il ressort que sur les 30 cas de décès, 50% sont survenus en communauté. Preuve que les populations attendent toujours le moment critique pour référer les malades dans les formations séminaires. Ce qui fait d’ailleurs accroitre les risque de contagion et d’expansion de la maladie. Sur les cas déclarés, les tranches d’âge les plus touchées sont les moins de cinq et celles de plus de 15 ans.

Riposte

D’où les prescriptions du ministre de la Santé publique sur l’observation des mesures préventives pour éviter le choléra, une épidémie qui trouve majoritairement sa source au Nigeria voisin où sévit la maladie. Pour les cas de Gobo et Guéré dans le Mayo Danay, l’épidémie est due à la faible utilisation des latrines par les populations, lesquelles défèquent dans les mares d’eaux qui sont d’ailleurs nombreuses dans le coin. André Mama Fouda a demandé aux autorités administratives, traditionnelles et aux populations de mettre en place des comités locaux de lutte contre le choléra.

Il a également indiqué que «un décret présidentiel du 20 novembre 1982 porte création des comités de lutte contre le choléra. Il est question que les membres de ce comités que sont le gouverneur, les préfets, les sous préfets, les chefs traditionnels et les autorités sanitaires à tous les niveaux, les mettent en place, les redynamisent pour des actions concertées afin de combattre la maladie dès les premiers cas au lieu d’attendre que la situation s’empire».

Des mesures ont été alors prises en vue de la riposte. On cite entre autre la mise en place d’un comité de crise, la dotation en médicaments et consommables et matériels de protection dans les districts de santé en épidémie, l’appui logistique aux districts de santé ne disposant pas de moyens de locomotion (Guéré, Makary, Mogodé)". Toutes choses qui ont permis de maitriser la situation perce que les cas se signalent de moins en moins. Mais des difficultés demeurent tout de même : le personnel médical jeune et inexpérimenté pour la prise en charge efficace, le manque de moyens de locomotion, les risque d’épuisement des stocks de médicaments et consommables, le recours tardif des malades aux soins.

J.K.

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !