Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Pénurie de vaccins à l’hôpital de Biyem-assi - 21/09/2010 - Cameroon tribune - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Les Dt coq + Hep + Hip manquent dans cet établissement depuis quelques semaines. Hôpital de district de Biyem-Assi, il est 10h. A cette heure de la matinée, la salle reservée à la prise des paramètres avant la vaccination est vide. Sur la table face à l’infirmière, du matériel de pesée. Selon cette dernière, « il n’y pas le Dt coq +Hep + Hip. Une association de quatre vaccins contre le tétanos, la coqueluche, l’hépatite B et la méningite à hémophilis. Comme la journée du lundi est destinée à l’administration de ce vaccin aux enfants de 6 à 14 semaines, nous renvoyons les parents dans certains centres de santé où, paraît-il, ce vaccin serait disponible », déclare-t-elle.

En effet, depuis quelques semaines, il est devenu impossible de faire vacciner son enfant à l’hôpital de district de Biyem-assi. Une situation qui n’arrange pas certaines femmes. L’une d’elle, Nadine M., l’air déçue et embarrassée, déclare que, « mon enfant a deux mois. Ce matin, il devait recevoir sa deuxième dose de Dt Coq. On nous dit qu’il n’est pas disponible et nous propose de revenir jeudi », confie-t-elle.

De source proche du service de vaccination, le Dt coq + Hep +Hip serait indisponible depuis pratiquement un mois. « Nous avons constaté la pénurie le 6 Août. Nous avons informé la délégation régionale de la Santé. Les vaccins nous été livrés. Mais la demande a été plus importante que l’offre. Mais dans les prochains jours, les enfants pourront à nouveau être vaccinés», confie l’un des responsables.

Si cette pénurie se fait ressentir dans cet hôpital, dans d’autres par contre, sont approvisionnés normalement. «Le vaccin est un médicament comme les autres. Il n’est pas produit au Cameroun. Et plusieurs paramètres peuvent occasionner sa rupture. Mais actuellement, il y en a suffisamment. C’est aux hôpitaux de passer la commande», affirme le responsable de la logistique, de la délégation régionale de la Santé du Centre.

Elise ZIEMINE

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !