Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Avril 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mars/Avril 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Yaoundé: Un pavillon "Mère - Enfant" à l'Hôpital d'Efoulan - 20/09/2010 - Cameroon tribune - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le Ministre de la Santé publique a inauguré jeudi dernier cet édifice de l’Hôpital de district, qui s’enrichit également de nouveaux services. « Aujourd’hui, l’hôpital de district d’Efoulan inaugure son pavillon Mère et enfant, en même temps qu’il se dote des services d’ophtalmologie, d’Oto-rhino-laryngologie (ORL) et d’imagerie médicale. Hier, on travaillait avec les moyens du bord. Désormais, on fera mieux », affirme le Dr Benjamin Onambany, directeur de cette institution. C’était hier, une journée de 16 septembre à marquer d’une pierre blanche pour les populations de l’arrondissement de Yaoundé III. Car, « avec de nouveaux équipements ultra modernes, l’hôpital d’Efoulan rivalisera d’ambition avec les meilleures structures sanitaires de la ville », affirme le directeur.

Le pavillon « Mère et Enfant » de l’hôpital de district d’Efoulan, flambant neuf, bâti sur 300m² est un bâtiment R+2, inauguré hier par André Mama Fouda, ministre de la Santé publique. L’édifice qui a coûté près de 500 millions de F à l’Etat est spécifique à la mère et à l’enfant, parce qu’il s’agit de la couche sociale la plus vulnérable, selon le Minsanté. Il explique d’ailleurs que « la politique sanitaire du Cameroun accorde beaucoup de place à la santé de la mère et de l’enfant. Aussi, le pays œuvre activement à l’atteinte des Objectifs du millénaire pour le développement, notamment ceux en rapport avec la réduction de la mortalité maternelle et infantile».

Le nouvel édifice étant situé en face de l’hôpital, le Dr. Onombany a souhaité que des dos-d’âne soient posés sur la route, pour réduire la vitesse des automobilistes et faciliter le travail du personnel qui devra faire des navettes entre les bâtiments. Par ailleurs, le directeur de l’hôpital sollicite la construction d’une station de réserve et de traitement d’eau afin de faire face à la pénurie. L’équipement du laboratoire a également été requis, question de maximiser la qualité des soins. Pôle de référence des aires de santé de l’arrondissement de Yaoundé III, l’hôpital de district d’Efoulan a une capacité de 70 lits, dont 40 sont destinés aux services de maternité et de pédiatrie.

Félicité BAHANE N.

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !