Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Diagnostic : sonnette d’alarme - 20/10/2010 - Mutations - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L’Organisation mondiale de la Santé (Oms) vient de commettre un rapport sur les maladies tropicales négligées. Il s’agit d’un groupe de maladies transmissibles qui sévissent dans les pays pauvres. Pour l’Oms, ces affections fauchent plus d’un milliard de personnes dans le monde et mettent en péril la santé de plusieurs millions d’autres gens. On compte dans le monde, 2,7 milliards de personnes vivant avec moins de deux dollars Us par jour. Les Nations Unies parlent de populations les plus pauvres. En clair donc, les maladies tropicales négligées prospèrent, aggravent et entretiennent le dénuement dans un environnement d’indigence ainsi comme le dit le directeur général de l’Oms Margaret Chan. Jadis répandues, les maladies tropicales négligées se limitent aujourd’hui aux «zones rurales isolées, dans des bidonvilles et dans les zones de conflit.

La plupart de ces maladies ont progressivement disparu de nombreuses régions du monde au fur et à mesure que les conditions de vie et d’hygiène se sont améliorées.» Pour autant, les complications de ces maladies dites négligées peuvent entraîner «la cécité, une incapacité, des déformations ou d’autres handicaps.» Parmi celles qui reviennent, l’on cite: la dengue, la rage, le trachome, l’ulcère de Buruli, les tréponématoses endémiques (dont le pian), la lèpre, la maladie de Chagas (trypanosomiase américaine), la trypanosomiase humaine africaine (maladie du sommeil), la leishmaniose, la cysticercose, la dracunculose (maladie du ver de Guinée), l’échinococcose, les trématodoses d’origine alimentaire, la filariose lymphatique (éléphantiasis), l’onchocercose (cécité des rivières), la schistosomiase (bilharziose) et la géohelminthiases. Des maladies qui se propagent donc constamment dans de nouvelles zones géographiques. Au total, 17 maladies et groupes de maladies endémiques dans 149 pays et territoires, dont au moins 100 comptent deux maladies tropicales négligées endémiques.

Dans ce répertoire, il est utile de préciser que plus de 30 autres pays au moins abritent six maladies endémiques qui affaiblissent «des populations déjà appauvries et empêchent d’atteindre les Objectifs du millénaire pour le développement liés à la santé.» L’évaluation des impacts de ces affections sur la santé publique et sur l’économie a convaincu les différentes parties prenantes: gouvernements, donateurs, industries pharmaceutiques, etc., à décider la communauté scientifique internationale de tirer la sonnette d’alarme.
Or, on en entend peu parler. Et pour cause : les personnes touchées ou qui y sont exposées ont politiquement peu de possibilités d’expression. Les maladies tropicales négligées sont habituellement loin d’occuper le devant de la scène sanitaire au niveau des Etats comme au plan international. Pourtant, leurs effets sont dévastateurs au plan humain. Du fait des ravages et souffrances qu’elles provoquent dans le silence et généralement dans l’indifférence des gouvernants et tous ceux qui sont à des situations de pouvoir s’exprimer, agir et susciter le débat. Des maladies qui tuent au moins autant que le sida, même si l’Oms estime que leur nombre de morts n’est pas comparable à celui provoqué par le Vih/Sida et la tuberculose.

Par Léger Ntiga

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !