Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Halte à la méningite ! - 10/01/2011 - Cameroon tribune - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Vent sec chargé de poussière, températures variant entre 32° le jour et 18° la nuit. Telle est l’atmosphère vécue, ces derniers temps dans la ville de Yaoundé. Du coup, il n’est pas insolite de voir des gens sortir le matin, emmitouflés dans des pull-overs ou des châles, alors qu’on est en pleine saison sèche. Un état de choses qui fait que les populations soient plus vigilantes. Surtout que de nombreuses maladies saisonnières sont à craindre. Parmi elles, la méningite. Cette maladie parfois meurtrière est causée soit par une bactérie, soit par un virus.

Dans la région de l’Extrême-Nord, par exemple, zone située dans ce qu’on peut appeler la ceinture africaine de la méningite, un comité a déjà été mis en place, avec pour mission principale la prévention de la maladie. Les membres de ce comité ont récemment été initiés sur les aspects épidémiologiques, cliniques et thérapeutiques de cette maladie.

La vaccination est aujourd’hui considérée comme la principale mesure pour enrayer une épidémie en coupant la chaîne de transmission. Toutefois, il est important de respecter des mesures d’hygiène simples, pour garder la maladie le plus loin possible. Il s’agit notamment de l’hygiène personnelle (se laver les mains fréquemment et ne pas partager certains objets comme les brosse à dents ou les rouges à lèvres) et des lieux où la bactérie peut vivre (les toilettes). Si selon des médecins, on peut contracter une méningite à tout âge, les personnes les plus exposées restent tout de même les enfants de moins deux ans, les jeunes de 18 à 24 ans et les personnes âgées.

Cependant, le vaccin reste le moyen le plus efficace de lutter contre la méningite. Celui actuellement vulgarisé entraîne une immunité en 5 à 7 jours, et protège pendant environ 2 à 3 ans contre les méningites de types A et C. Quant à la souche W135 de la bactérie, son vaccin, non subventionné, est très onéreux.

Jocelyne NDOUYOU-MOULIOM

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !