Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Des consultations gratuites de maladies orphelines à la Fondation Chantal Biya - 25/02/2011 - Cameroon tribune - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Très tôt ce jeudi, les personnes souffrant des maladies orphelines ont pris d’assaut la Fondation Chantal Biya. Dans la foule, un enfant affecté. Andy N. N. Il n’est pas du tout comme les autres de son âge. Malheureusement. A 11ans, il n’a jamais pu maintenir la tête sur ses épaules. Elle est anormalement basculée vers l’arrière, les bras bizarrement repliés sur le buste…une bouche constamment ouverte. Et quand il marche, le spectacle fait frémir. Bref, il a une physionomie à susciter l’émotion. « A la naissance, il n’était pas comme çà. C’est à partir de quatre mois que j’ai remarqué qu’il n’était pas comme ses frères. Dès que tu le faisais asseoir, il tombait seulement. Je ne sais plus quoi faire », déclare sa mère, visiblement très gênée.

C’est donc pour chercher à savoir de quoi souffre exactement son fils, qui a du mal à redresser sa tête, manger, attraper les objets et parler, qu’Estelle E. s’est rendue à la Fondation Chantal Biya, où se déroulent des consultations gratuites pour les personnes souffrant des maladies rares. Parmi ceux consultés hier, il s’avère qu’il y a encore de l’espoir. C’est le cas du petit Andy N. N. Car, de l’avis même du Dr. Marie Vincent, généticienne, l’on apprend qu’il ne s’agit pas de la sorcellerie, comme on a coutume de dire de ces maladies, qu’on n’arrive pas souvent à expliquer. « Il s’agit d’une dystonie. Des contractions musculaires qui peuvent être améliorées par des traitements appropriés durant un ou deux mois », affirme-t-elle. La bonne nouvelle, d’après la spécialiste, est que le petit malade peut être suivi sur place. L’évacuation sanitaire, comme le redoutait la mère depuis des années, n’est pas nécessaire dans ce cas.

C’est en quelque sorte, ce à quoi consistent les consultations gratuites des personnes souffrant des maladies orphelines à la Fondation Chantal Biya. Diagnostic, proposition de traitement et amélioration des conditions de vie, lorsque cela est possible. Puisque d’après Nadine Abondo, présidente fondatrice de l’Association de solidarité internationale autour des maladies orphelines et du handicap (Almoha), organisatrice de cette campagne, ces maladies ne sont pas connues au Cameroun. Il est donc question, à travers ces campagnes, de sensibiliser le plus grand nombre de personnes, pour qu’elles changent de mentalité. Il est également question d’organiser la prise en charge médicale. C’est dans cette optique d’ailleurs, qu’elle a fait venir des professionnels étrangers au Cameroun depuis lundi dernier. Et pour que leur passage laisse des marques indélébiles, deux médecins camerounais ont déjà été formés pour la relève. La prise en charge des maladies rares au Cameroun, se poursuivra donc même après cette campagne gratuite qui s’achève demain à la Fondation Chantal Biya. Centre de référence en matière de maladies orphelines.

Elise ZIEMINE

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !