Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Maladies émergentes : la contre-attaque - 14/04/2011 - Cameroon tribune - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Un programme de riposte a été lancé hier à Yaoundé par le secrétaire d’Etat à la Santé, Alim Hayatou. Ce ne sont pas de nouvelles maladies. Encore moins des affections inconnues, les maladies dites émergentes. D’après les experts, ce sont des endémies transmises à l’homme par un animal. Et sur les 1461 agents pathogènes connus pour provoquer la maladie chez les êtres humains, au moins 60% sont d’origine animale. A titre d’exemple, l’on cite la fièvre Ebola, la grippe aviaire et celle dite AH1N1, dont les récents passages dans notre pays ont causé des dégâts. Aujourd’hui, les scientifiques estiment que plus d’un quart de la population mondiale pourrait être infecté et 51 à 81 millions de personnes pourraient mourir, en cas d’épidémie mondiale.

C’est pour éviter une telle catastrophe, pareille à celle de la grippe de 1918, qui tua près de 50 millions de personnes à travers le monde, que l’Agence américaine pour le développement international (Usaid) a mis en place le programme « Menaces des maladies émergentes ». Projet mis en œuvre avec l’appui technique des partenaires tels que l’Organisation mondiale de la santé (Oms), l’Organisation mondiale pour l’alimentation et l’agriculture (Fao) et des structures américaines comme Global Viral Forecasting Inc Gvfi), l’Académie pour l’éducation et de développement (Aed) et Développement Alternatives (Dai). Le programme met l’accent sur l’identification et la riposte précoce aux germes dangereux. Il est développé dans les zones géographiques où les risques d’émergence des pandémies sont élevés comme celui du Bassin du Congo.

C’est pour présenter ce programme aux autorités nationales et lancer également ses activités au Cameroun, que les acteurs se sont réunis hier à Yaoundé dans le cadre d’un atelier. En ouvrant ces assises, le secrétaire d’Etat à la Santé, Alim Hayatou, a dit que le gouvernement a mis en place le projet « Fonds commun pour la prévention et la lutte contre la grippe aviaire ». Aussi, au moment où le gouvernement travaille pour la consolidation des acquis de ce projet, le programme « Menaces des maladies émergentes », « est le bienvenu dans notre pays ». Il explique qu’il permettra d’intensifier les actions déjà engagées dans les différents secteurs concernés. Notamment ceux en charge de la santé humaine et animale.

Elise ZIEMINE National

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !