Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Dr Sévérin Noumbissi : Les traumatismes sonores aigus sont irréversibles - 04/05/2011 - Mutations - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L’otorhinolaryngologiste revient sur les conséquences des nuisances sonores sur la santé. Comment définissez-vous les nuisances sonores ?

Elles peuvent se définir comme des effets gênants et désagréables des traumatismes sonores, sur la santé des individus. Les nuisances sonores concernent tout ce qui est gênant, désagréable et qui est dû au bruit, quelle que soit son origine.

Quel peut être leur impact sur la santé humaine ?

Elles peuvent entraîner des traumatismes sonores aigus, dus à des détonations (explosions, tirs d’armes à feu…) et des traumatismes chroniques qui sont répétés, et qui font partie des surdités professionnelles. Toutefois, il faut que ces bruits soient répétés. Les lésions sont fonction de chaque type.

Quelles sont-elles ?

En ce qui concerne les traumatismes sonores aigus, il y a des neurosensorielles : une otalgie, qui est souvent passagère car ne durant que quelques heures. Mais, ce qui est trop marqué, ce sont les acouphènes que nous appelons les bruits. Ce sont ces bruits qui sont très gênants, parfois irréversibles et qui causent des problèmes psychiques à la longue.
Ensuite, nous avons la baisse de l’acuité auditive qui peut être dans une évolution réversible. Mais, très souvent, elle est définitive.

En ce qui concerne les traumatismes sonores répétés, ils entraînent des nuisances auditives et extra auditives. Auditives : acouphènes, baisse de l’audition, sensations de plénitude (impression qu’on a de l’eau dans les oreilles), sensations cotonneuses dans l’oreille… Les destructions de l’oreille interne se font progressivement. Elles entraînent des complications extra auditives, troubles de sommeil (les gens vivant à proximité des aéroports). Ces personnes ne dorment pas bien, le sommeil est perturbé et elles ont aussi les difficultés à se rendormir. Ce qui va entraîner des complications : réveil matinal difficile, avec comme conséquence un rendement réduit au travail. De ce fait, on est irritable et émotif.
Ensuite, on a des troubles de comportement, de la concentration. On est nerveux, agressif ou on se replie sur soi. Il y a même des troubles cardiovasculaires (augmentation de la tension artérielle, voire du rythme cardiaque).

Comment cela peut-il affecter le mental?

Quand on a des bruits dans l’oreille et qu’ils persistent, à la fin ça gêne la qualité de vie. C’est ça qui fait que, parfois, ces gens ont des problèmes psychiques : ils deviennent agressifs, ont des troubles de comportement et d’humeur. La qualité de vie est altérée et le rendement, forcément dans l’activité professionnelle, est diminué.

Propos recueillis par P.N.N

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !