Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Novembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Dr Gilbert Frank Olivier Ngongang : Le pied plat n’est pas une maladie invalidante - 11/05/2011 - Mutations - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Selon ce chirurgien orthopédiste en service à l’Hôpital central de Yaoundé, cette affection congénitale touche davantage les femmes.

A quoi reconnaît-t-on les pieds plats ?

Un pied plat est tout d’abord une malformation du pied qui se manifeste essentiellement par une difficulté à la marche, du fait de la disparition de l’arche, pour parler de la voûte (creux) qu’on a au niveau du pied. Lorsque ce creux est inexistant, on parle ainsi du pied plat. La maladie du pied plat peut être unilatérale, c’est-à dire qu’elle affecte un pied, ou bilatérale, elle affecte les deux pieds. Mais de manière générale, c’est une maladie qui survient sur les deux pieds, donc bilatérale.

Qu’est-ce qui est à l’origine de ce traumatisme du pied ?

Ce qui est à l’origine du pied plat est un déficit musculaire. En réalité, au niveau de la voûte plantaire (plante des pieds), il existe des muscles du pied qui soutiennent ladite voûte pour donner lieu au creusement. Il peut arriver que ces muscles soient défaillants ou atrophiés (pas assez développés), le pied s’aplatit et la voûte est de fait inexistante. C’est une affection congénitale, on naît avec. Il peut s’avérer qu’elle soit héréditaire, mais cela n’est pas encore clairement établi. C’est une maladie qui se remarque assez tôt, à la petite enfance. Notamment lorsque l’enfant fait ses premiers pas. En regardant sa façon de marcher, on constatera qu’il prend beaucoup plus appui du côté interne que du côté externe du pied. C’est généralement de cette observation qu’on reconnaît si l’enfant souffre ou non du pied plat.

A quel âge cette maladie est-elle récurrente ?

On la retrouve à tous les âges. Ceux dont la maladie n’a pas été détectée très tôt vont la traîner en grandissant. C’est une affection qu’on retrouve donc à tous les âges. Lorsqu’on en souffre à l’âge adulte, on marche certes, mais il se posera un problème de stabilité. Etant donné que la voûte du pied n’est pas stable, cela crée des difficultés dans l’accomplissement de certains efforts. Le pied plat n’est pas une maladie invalidante, dans la mesure où elle ne rend pas une personne handicapée, mais elle baissera son potentiel d’activité.

Comment y remédier ?

Au bas âge, le spécialiste prescrit le port de chaussures rembourrée (les chaussures orthopédiques). Elles sont conçues avec un comblement au niveau de la voûte. L’enfant porte ces chaussures à longueur de journée, jusqu’à un délai fixé par le médecin. Etant donné que l’enfant est en croissance, ce comblement va créer l’arche. Et au fur et à mesure, la voûte inexistante au préalable va petit à petit se creuser. Le patient adulte n’est pas du tout condamné.

Mais dans ce cas, les interventions chirurgicales sont beaucoup plus spécialisées. En plus d’agir sur les muscles de la voûte, le chirurgien intervient aussi sur les os du pied. Il faudra procéder à des redressements de l’os pour stabiliser le pied au niveau voulu. L’intervention chirurgicale est donc beaucoup plus complexe chez le patient adulte. Car, en plus de régler un problème musculaire, on résout aussi le problème osseux en procédant à des corrections, puisque le pied plat chez un adulte donne l’apparence d’un pied plus ou moins déformé. Le but de l’intervention chirurgicale chez le patient adulte est donc de recréer une voûte plantaire ou un semblant de voûte.

Le pied plat affecte-t-il les hommes autant que les femmes ?

Du fait des prédispositions génétiques chez la femme, il existe une prédominance du pied plat chez le sujet féminin. Le pied plat a un sexe ratio (prévalence) de 3 femmes pour 1 homme.

Propos recueillis par Monique Ngo Mayag

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !