Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Les maladies ont reculé - 30/01/2012 - Cameroon tribune - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Selon un bilan présenté lundi 30 janvier 2012, lors de l’AG du Fonds spécial pour la promotion de la santé. Le déparasitage des enfants à l'école a atteint 107%. 2011 a été une année « extrêmement chargée » s’agissant du combat contre les maladies dans le Littoral. C’est ce qu’a soutenu hier le délégué régional de la Santé. André Arsène Bita Fouda s’exprimait ainsi à l’ouverture de la 15e session de l’assemblée générale du Fonds spécial pour la promotion de la santé du Littoral, tenue dans les locaux de la Communauté urbaine de Douala (Cud).

Si le combat a été rude, de nombreux coups ont été portés à l’adversaire, à en croire le Dr. Bita Fouda. Ainsi, la couverture de l’onchocercose s’est effectuée à 100%, et la distribution de médicament contre cette maladie à 80%. Le déparasitage des enfants à l’école, au moyen du Mebendazole, a atteint les 107%, et l’administration de la vitamine A (chez les enfants de 6 à 59 mois) a dépassé 109%.

S’agissant de la lutte contre le paludisme, si la distribution des Milda dans la région s’établit à 87%, le délégué du Minsanté déplore que 13% de ces moustiquaires imprégnées traînent encore dans les centres de santé – il s’agit d’environ 155 000 pièces. Les structures de dialogue ont été invitées à repartir vers les populations, pour un nouvel effort dans la sensibilisation. Elles pourraient en profiter pour redire aux femmes enceintes l’importance des consultations prénatales à l’hôpital (4 femmes sur 10 seulement le font), afin que des points soient marqués contre la mortalité maternelle et infantile.

Visage de l’adversaire le plus hideux en 2011, le choléra. A l’exception de 2009, la région a toujours notifié des cas de choléra depuis… 1971. C’est dire s’il faut rester vigilant, tant l’environnement (notamment le sol sablo-argileux) et les comportements à risques font le lit du fléau. 15 campagnes de santé ont été organisées en 2011 dans le Littoral, les hôpitaux ont guéri plus de 5000 cas… Mais 105 décès ont été enregistrés, dont 47 à la maison. Les puits restent potentiellement dangereux (s’ils ne sont pas chlorés), parce que contenant en moyenne plus de 300 germes fécaux par millilitre. Une concentration hallucinante, que l’on trouve également dans 84% des eaux en sachets disponibles sur le marché, assure le Dr. Bita Fouda.

Cet ennemi n’est donc pas hors de combat. Pour une offensive décisive, le délégué du Minsanté invite les mairies à s’impliquer – à l’image de la Cud. Les municipalités pourraient, entre autres choses, construire des ouvrages d’assainissement. Dans le cadre de la lutte contre le choléra, un seul forage a été réalisé à Douala en 2011.

L’assemblée générale du Fonds spécial pour la promotion de la santé du Littoral a été présidée au nom du gouverneur du Littoral par Rachel Sen Kong, chef de la division des Affaires administratives et juridiques. Y a notamment pris part Mark Ramaekers, conseiller technique à la Giz, la coopération allemande, dont le soutien au Cameroun en matière de santé a été salué.

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !