Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


Suivez-nous :


LES REVUES APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juin 2019
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mars 2019
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2019
Consulter la revue


BIBLIOTHEQUE MEDICALE

E. Pilly : Maladies infectieuses et et tropicales - Plus d'informationsL'E PILLY (26e édition 2018) est l'ouvrage de référence français en Infectiologie. Ouvrage collégial du Collège des universitaires de Maladies Infectieuses et Tropicales (CMIT), cette 26e édition 2018 a été entièrement remise à jour et, pour la première fois, est en quadrichromie avec une maquette modernisée et une iconographie très riche et didactique... Plus d'informations


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Le Centre d’hémodialyse de Maroua est opérationnel - 21/03/2012 - Cameroon tribune - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Il a été inauguré mardi par le ministre de la Santé publique, André Mama Fouda. La région de l’Extrême Nord a désormais son Centre d’hémodialyse. La structure, inaugurée hier au cours d’une cérémonie officielle à laquelle prenaient part les autorités administratives, traditionnelles et religieuses ainsi que les populations locales, est logée dans l’enceinte de l’Hôpital régional de Maroua.

Le Centre dispose d’un plateau technique performant d’une capacité d’accueil de 48 patients en période normale et de 72, en période de pointe. D’une valeur de 660 millions de francs investis pour la construction, l’équipement, la formation du personnel et l’approvisionnement en médicaments essentiels pour six mois, le projet a nécessité des travaux d’envergure étalés sur 18 mois. Ceux-ci ont effectivement débuté le 27 juin 2010.

Sixième du genre après ceux de Garoua, Bamenda, Buea, Douala et Yaoundé, le Centre d’hémodialyse de Maroua a accueilli ses premiers malades souffrant d’insuffisance rénale au début du mois de mars en cours. Il participe d’une promesse du chef de l’Etat Paul Biya qui a pris la résolution, en 2007, de doter l’ensemble des dix régions du pays d’un Centre d’hémodialyse ou d’imagerie médicale. Désormais, les malades de l’Extrême-Nord n’auront donc plus à parcourir de longues distances pour se faire dialyser à Garoua, le centre le plus proche. Ce dernier s’en trouve d’ailleurs ainsi désengorgé.

Yvette MBASSI-BIKELE

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !