Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

19 enfants opérés de malformations uro-génitales - 01/04/2012 - Cameroon tribune - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Les interventions conduites par une mission humanitaire ont pris fin vendredi à Yaoundé. 19 enfants souffrant de troubles endocriniens et de malformations uro-génitales ont été opérés la semaine dernière à l’Hôpital gynéco obstétrique et pédiatrique de Yaoundé (Hgopy). Les interventions chirurgicales conduites par la Fondation Children Action ont pris fin vendredi. Touché par le mal être de ces enfants et de leurs familles, le directeur de cette formation sanitaire, Pr. For Angwafor III a fait le tour des deux salles d’hospitalisation, s’arrêtant devant chaque enfant pour connaître comment l’opération s’est déroulée.

Les malformations uro-génitales sont, comme l’explique le Pr. Claude Le Coultre, professeur honoraire à la faculté de médecine de Genève, des déformations capables d’entraîner une mauvaise fonction des reins, emmener l’incontinence, empêcher le bon écoulement de l’urine, mais aussi un mauvais développement des organes génitaux externes ou internes. Faisant en sorte qu’on ait des petits garçons avec des sexes s’apparentant plus à ceux des filles et vice versa ou parfois des appareils génitaux sans orifices. Des cas de plus en plus récurrents au Cameroun, où l’expertise et les plateaux techniques des formations sanitaires, sont encore dans l’incapacité d’apporter des solutions idoines.

C’est pourquoi, soucieux du bien-être des populations, le gouvernement, à travers le Minsanté, a fait appel aux médecins français et suisses de la Fondation Children action. Deux fois, par an, et pendant 10 jours à l’Hgopy, ces professionnels consultent, donnent des conseils génétiques aux familles, opèrent certains enfants, et forment des médecins camerounais. Arrivés le 15 mars dernier, ils ont consulté les anciens patients pour évaluer la guérison mais aussi des nouveaux et opéré plus 19 enfants. « C’est une chirurgie extrêmement complexe qui peut se faire en 4 ou 5h. Mais nous essayons autant que possible, de rendre à ces enfants l’aspect féminin ou masculin qu’ils auraient eu s’ils n’avaient pas été victimes d’une anomalie hormonale ou chromosomique responsable de ces malformations », indique le professeur. Celui-ci ajoute que dans des cas de féminisation ou de masculinisation, la réparation est possible à tout âge. Cependant, il dit qu’il est préférable de la faire beaucoup plus tôt pour éviter toutes complications.

Si les causes de ces malformations sont connues, les moyens de prévention eux, sont jusqu’ici ignorés. Les spécialistes conseillent aux parents de se rendre à l’hôpital dès qu’ils remarquent une anomalie sur le sexe de leur enfant et de ne pas circoncire les petits garçons ayant des organes génitaux visiblement anormaux.

Elise ZIEMINE

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !