Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Un centre de chirurgie cardiaque annoncé à l'Hôpital Général de Douala - 26/11/2013 - Cameroon tribune - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le transfert de compétences, c’est l’idée maitresse des missions humanitaires achevées vendredi. A terme, avoir les conditions techniques et les compétences nécessaires localement afin de réaliser des opérations chirurgicales qui auparavant étaient synonymes d’évacuation vers l’Etranger. Des interventions cinq à six fois moins chères quand elles sont effectuées sur place.

C’est le but des deux missions humanitaires belges qui ont pris fin le 22 novembre dernier dans la capitale économique. Chirurgie cardiaque débutée le 11 de ce mois pour un troisième périple à l’hôpital général de Douala. Chirurgie endoscopique digestive arrivée pour son premier séjour dans le centre hospitalier le 18.

Pour le Pr Jacques Berre, à la tête de la mission de cardiologie, après trois tours, le but est « que notre passage puisse aboutir à terme à la création d’un centre de chirurgie cardiaque de haute facture ». Un objectif primordial, appuyé par les propos du Dr Jean-Luc Jansens : « Nous avons plusieurs défis à relever. Les maladies cardio-vasculaires sont en pleine explosion en Afrique subsaharienne. Il faut être à la page des avancées technologiques et ça coûte beaucoup d’argent. Dernier défi, le transfert de connaissances. Que tous les acteurs locaux soient capables de servir une pathologie complexe et de la traiter ».

Parlant d’avancées, l’équipe a notamment pratiqué cinq opérations sous circulation extracorporelle. En droite ligne avec les propos du Dr William Ngatchou : « Nous sommes là pour essayer de faire avancer la médecine au Cameroun. Autre avancée, du côté de la chirurgie endoscopique digestive. Ce deuxième groupe était notamment présent pour promouvoir une nouvelle technique, la chirurgie laparoscopique. Un type de chirurgie, mini-invasive, qui présente de nombreux avantages en post-opératoire. Entre autres, moins de douleur pour le patient, qui retrouve plus vite sa mobilité ; moins de médicaments ; peu d’infections ; réduction de la morbidité.

Le Dr Basile Essola n’oublie pas le volet enseignement de son groupe : « Des équipes vont revenir travailler avec les médecins sur place et par la suite, les locaux vont s’autonomiser ». et comme en chirurgie cardiaque, le but à terme est de : « développer un centre de chirurgie laparoscopique qui sera une référence ». Autant de projets d’indépendance à terme qui font dire au Pr Eugène Belley-Priso, Directeur général de l’HGD : « l’accompagnement perpétuel n’est pas à l’ordre du jour. Il est donc question d’asseoir les bases juridiques de ces projets ».

Rita DIBA

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !