Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Ebola : place aux bonnes nouvelles - 23/01/2015 - Cameroon tribune - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L’OMS a fait jeudi le constat d’une « réelle baisse » du nombre de nouveaux infectés par le virus Ebola dans les trois pays les plus infectés. Le Dr David Nabarro, chargé de l’ONU pour la lutte contre Ebola, déclare de même que l’épidémie a « passé un cap ». Auparavant, l’ONU et le Mali avaient annoncé l’éradication totale de l’épidémie dans le pays de Soundiata Keïta. Cette annonce encourageante ne signifie pour autant pas que le combat contre ebola est terminé. 57% des malades hospitalisés meurent de la fièvre hémorragique, tandis que 71% des malades non-traités en décèdent. Depuis son apparition en décembre 2013, le virus a fait au moins 8 459 morts, en grande majorité, concentrés en Sierra Leone, Libéria et Guinée.

Cependant la baisse actuelle des cas recensés hebdomadairement représente une lueur d’espoir pour les équipes humanitaires, les organisations mondiales comme les populations. Le nombre important d’équipes et laboratoires sur le terrain a permis la diminution des chiffres, mais les importants efforts des pays visés, notamment en ce qui concerne le nombre de lits mis à disposition des malades, sont à mettre en avant dans les progrès réalisés contre l’épidémie. La mise en terre des malades décédés est, par ailleurs, plus sécurisée dans les trois pays, mais les 100% ne sont pas encore atteints.

Une réunion exceptionnelle du comité exécutif de l’OMS s’est tenue à Genève le 21 janvier dernier. À l’ordre du jour de cette dernière une évaluation des mesures mises en place afin de savoir ce qui a bien ou moins bien fonctionné. Ainsi, si les résultats positifs laissent espérer une éradication future du virus, les efforts sont encore à maintenir. Du côté des traitements et vaccins, 2015 pourrait aussi réserver de bonnes surprises. Cependant, il ne faut pas se leurrer, l’Afrique de l'Ouest n'est pas près d'être débarrassée d'Ebola et la communauté internationale doit poursuivre ses efforts contre l'épidémie. Il s’agit d’une véritable bataille épique. Car même si la réponse mondiale à la crise de la maladie Ebola a produit des réponses probantes, il convient de ne pas baisser la garde car l’épidémie reste une menace préoccupante pour n'importe quelle communauté ou n'importe quel pays. D’où la nécessité pour la communauté internationale à ne pas se détourner de l'Ebola jusqu'à ce que l'épidémie soit entièrement vaincue. Car après avoir semé la peur en Afrique de l'Ouest, l'espoir d'un nombre croissant de spécialistes et de responsables de santé est d'éradiquer la menace en 2015.

WAFFO MONGO

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !