Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Décembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Septembre/Octobre 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2017
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Université : Les nouvelles facultés lancées - 12/01/2007 - Cameroon tribune - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Le ministre de l’Enseignement supérieur met en route la faculté de Médecine et des Sciences pharmaceutiques d’une part, celle du Génie industriel d’autre part. Jacques Fame Ndongo manie toujours aussi bien la langue française. L’allocution qu’il prononce ainsi hier, dans l’amphi 500 du campus II de l’université de Douala, a des relents de cours magistral. Il s’adresse justement aux lauréats de la 27e promotion de l’Ecole normale supérieure d’enseignement technique (Enset) de l’université de Douala auxquels il remet quelque temps après leurs parchemins de fin d’études.

Ces jeunes gens sont désormais à l’entière disposition du ministère des Enseignements secondaires et devraient bientôt transmettre leur savoir à des milliers de jeunes Camerounais. Cette cérémonie de remise des diplômes est en réalité la dernière étape de la visite-marathon que le ministre de l’Enseignement supérieur a effectuée hier à l’université de Douala.

Tout a commencé en milieu de matinée avec le lancement des activités des deux nouveaux établissements de l’institution : une faculté de Médecine et des Sciences pharmaceutiques et une faculté de Génie industriel. Installées dans les bâtiments de ce qui était la maison de l’étudiant, les deux nouvelles facultés sont le résultat d’un travail de fond engagé par la communauté universitaire de Douala dès 2004, rappelle le recteur Bruno Bekolo Ebe. Deux commissions en avaient étudié le fonctionnement avant de faire des propositions au gouvernement. Yaoundé a réagi favorablement, et ce, dans des délais brefs, marquant sa volonté politique de voir avancer le projet de faire de l’université de Douala, un technopole scientifique.

Aujourd’hui donc, l’Ud comprend neuf établissements, 61 filières professionnelles, 25 filières fondamentales, etc. Le ministre de l’Enseignement supérieur, qu’encadrait le président du conseil d‘administration de l’université Augustin Kontchou Kouomegni, a fait le tour des installations des nouvelles facultés avant de dire un mot sur la gestion même de la maison. Elle est bonne et le dialogue social, avec toutes les composantes de l’université, devraient être renforcé.

A l’occasion de la remise de diplômes à l’Enset, le dialogue a commencé avec les doléances des étudiants de cette école qui ont arraché des applaudissements nourris. Ici, les problèmes sont les mêmes qu’ailleurs. Avec, cependant, une spécificité dans la mesure où l’Enset produit des enseignants qui craignent d’être, comme l’a dit leur représentant, moins bien lotis que leurs élèves une fois sur le terrain. Jacques Fame Ndongo a pris note mais a surtout promis de faciliter l’intégration de la cuvée à la Fonction publique en intervenant auprès de tous ses collègues concernés par ce genre de dossier.

Stéphane TCHAKAM

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !