Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

La Faculté de Médecine sort des fonts baptismaux - 07/02/2007 - Cameroon tribune - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L’établissement ne dispose pas encore d’infrastructures propres, mais a tout mis en œuvre pour être opérationnel. Auprès de l’un de ses collaborateurs, enseignant à la fac des Sciences de l’université de Douala, le Pr. Albert Same Ekobo s’enquiert de la possibilité d’avoir un microscope pour son prochain cours, prévu dans l’après-midi. " Je donne une leçon de microscopie. Il faut quand même que les étudiants puissent voir de manière pratique de quoi il s’agit ". L’appareil de la faculté a déjà été réquisitionné, mais on lui propose également celui du centre médico-social de l’université.

A la vérité, explique le doyen de la nouvelle faculté de Médecine et Sciences pharmaceutiques (Fmsp) de l’université de Douala, ce matériel d’emprunt qui rentre dans le cadre du processus d’installation provisoire de l’établissement, suffit aux besoins du moment. " Pour les travaux pratiques, nous utilisons le laboratoire de la Faculté des sciences. Ça cause des désagréments par rapport aux déplacements des étudiants, mais comme nous ne faisons pas encore des expériences de médecine proprement dite, ça nous convient ".

Idem pour le problème des salles de classe. La Fmsp ne comprend encore que la première année, avec des effectifs de moins de cent étudiants. Les locaux de la Maison (capacité de 300 places) de l’étudiant, rénovés pour la circonstance, contiennent sans problème étudiants et personnel. Le seul hic viendrait peut-être de la bibliothèque numérique. " Comme les étudiants ne sont pas encore familiarisés avec l’outil informatique, nous avons besoin d’ouvrages physiques. Mais le problème ne se situe pas au niveau des moyens. Les commandes ont été passées ", précise le doyen. Avec en plus trois enseignants de rang magistral, le renfort des enseignants de la fac Sciences et les médecins spécialistes qui donnent un coup de main en vacataires, la Fmsp semble avoir bien préparé sa mise en bouche.

Mais l’établissement accueillera près de 160 nouveaux étudiants l’année prochaine. Le doyen, unique responsable nommé devrait enfin avoir son staff au complet, la filière de pharmacie industrielle (conception et réalisation de médicaments dans des laboratoires locaux) devrait aussi voir le jour, et avec tout cela, le problème des infrastructures et équipements va se poser avec acuité. Le Pr. Same Ekobo en réponse, évoque la deuxième étape du cursus de la faculté : l’implantation définitive. La Faculté de Médecine dispose en effet d’un site de trois hectares, situé à Logbessou (Pk14) où les travaux sont avancés. La cellule technique de mise en œuvre du projet se réunit hebdomadairement, pour le suivi de cet ouvrage qui devrait coûter près d’un milliard Fcfa. La Fmsp devrait même avoir son propre cadavre pour les cours d’anatomie, plutôt que les squelettes et mannequins actuellement usités.

Eric ELOUGA

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !