Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Le Dictionnaire Internet Africain des Médicaments (DIAM)


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Juillet 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Mai/Juin 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Mars 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

L’hygiène des mains est primordiale - 20/07/2018 - Cameroon tribune - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Dr Victor Kame, coordonnateur du Centre régional de la Prévention et de la lutte contre les épidémies (Cerple).

Quel est le point de la situation dans la ville de Douala ?

Le point c’est que nous sommes désormais en situation d’épidémie. Nous avons eu un cas confirmé dans le district de Deido, le mardi 17 juillet aux environs de 11h30.

Quelles mesures ont-elles été prises à la suite de ce constat ?

Le système de gestion des incidents est animé. Le centre de gestion des urgences est animé. Nous nous comportons comme si nous étions dans une grande épidémie. Le choléra, c’est une urgence. Je dois expliquer que nous avons un système de gestion des incidents, et c’est à travers ce système que nous gérons la situation présente.

En dehors du cas confirmé, y a t- il des cas suspects ?

Oui, il y a des cas suspects. En ce moment, nous sommes en train de faire de la recherche active. Ça ne sert à rien de vous dire qu’il y a tel ou tel cas suspect à tel ou tel endroit. Il ne faudrait pas alarmer ou inquiéter les populations outre mesure. Je répète, nous avons des cas suspects, et nous procédons actuellement à la recherche active de cas. En d’autres termes, nous avons déjà demandé à nos agents de santé communautaire de rechercher toute personne faisant de la diarrhée, et nous descendons pour tous ces cas-là, pour éliminer. Parce que c’est le moment d’étouffer l’épidémie dans l’oeuf. C’est ce à quoi nous nous attelons en ce moment.

Quelques conseils pour les populations de Douala ?

L’hygiène des mains est primordiale. Celui qui est atteint par le choléra a eu des mains souillées, qui ont porté le vibrion, lequel est passé par la bouche. Les gens doivent donc laver leurs mains, potabiliser et sécuriser l’eau qu’ils boivent, avec une cuiller à café d’eau de Javel pour 20 litres d’eau, ou alors après l’avoir portée à ébullition, et laisser bouillir pendant 15mn.

Alliance NYOBIA

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !