Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


Médecine d'Afrique Noire - Première revue médicale internationale panafricaine francophone - Plus d'informations


LE KIOSQUE APIDPM

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Octobre 2018
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2018
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Septembre 2018
Consulter la revue


Soyez informés avant tout le monde !


logo_fb

logo_twitter


NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Les maladies du rein au microscope : Une campagne de dépistage gratuit de ces pathologies est organisée depuis vendredi dernier à l’Hôpital Général. - 15/03/2007 - Cameroon tribune - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

Ce matin, Kiné Séville accompagne son papa âgé de 70 ans à l’Hôpital Général pour une dialyse. Son père souffre d’une insuffisance rénale depuis cinq ans, date à laquelle ce mal a été diagnostiqué. Juste à côté d’elle, des dizaines d’autres personnes attendent. Parmi elles, il y en a qui sont venues pour la campagne de dépistage des maladies rénales organisée par l’hôpital. Certains ont passé des examens vendredi et sont venus pour la consultation. Selon le Dr Halle Marie Patrice, spécialiste en médecine interne et des maladies des reins, le service a reçu jusqu’à ce matin 600 personnes. Cette campagne entre dans le cadre de la Journée internationale du rein qui a eu lieu le 8 mars dernier.

En fait, c’est la première fois que cette journée est célébrée au Cameroun mais, c’est la 2e édition. " Les maladies rénales chroniques posent un grave problème de santé publique dans le monde ", explique le Dr Halle Marie Patrice. Selon elle, ces maladies augmentent chaque année, on pense que deux adultes sur dix dans le monde souffrent d’une maladie rénale. Au Cameroun, les statistiques sur ces maladies ne sont pas encore fiables. Mais, on compte 150 nouveaux cas par an. Ces résultats ont été donnés lors d’un test hospitalier. " Mais, précise le médecin, ce chiffre n’est pas du tout représentatif de toute la population camerounaise ". Selon le Dr. Halle Marie Patrice, les statistiques de ces maladies sont beaucoup plus élevées qu’on ne le croit. Car, c’est un tueur silencieux ignoré du public et même du personnel médical.

En d’autres termes, les maladies du rein ne font pas mal. Mais, les manifestations comme le gonflement des pieds et du visage, la présence du sang dans les urines, l’incapacité de produire l’urine sont des signes extérieurs. Comme le revête de le Dr Halle Marie Patrice, il est impossible de répertorier les maladies rénales, " parce que le rein est victime des autres pathologies". Autrement dit, beaucoup de maladies sont responsables des maladies des reins.

Parmi elles, l’hypertension artérielle, le diabète, les hépatites, les calculs urinaires, les maladies inflammatoires du rein, par exemple la glomérulonéphrite. Les autres maladies qui causent l’insuffisance rénale chronique sont les infections quelconques, surtout le VIH/SIDA, les tumeurs, l’hypertrophie de la prostate... Pour ne pas se retrouver à la phase terminale, obligé d’être affecté au service de néphrologie pour pratiquer l’hémodialyse comme le père de Kiné Séville, il est impératif de bien traiter ces maladies et surtout se faire dépister très vite. Toute personne peut être atteinte d’une maladie des reins : les enfants, les adultes, les personnes âgées…

Josy MAUGER

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !