Santé tropicale au Cameroun - Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


MOOC - Comprendre les addictions - Plus d'informations


LE KIOSQUE

Les numéros disponibles :

Médecine d'Afrique Noire
Août/Septembre 2017
Consulter la revue

Médecine du Maghreb
Juillet/Août 2017
Consulter la revue

Odonto-Stomatologie Tropicale
Juin 2017
Consulter la revue


COMPTE RENDU

Suivez l'analyse de nos experts sur le 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie (SFR 2016)

La 47ème émission de « En direct des congrès » était consacrée au 29ème Congrès de la société Française de Rhumatologie qui s'est déroulé à Paris du 11 au 13 décembre 2016. Les docteurs et professeurs Hachemi Djoudi, Samira Lehtihet, Houria Ayed, Serge Perrot, Thierry Conrozier, Nelly Ziadé, Fouad Fayad, Irène Kona Kaut et Stéphane Ralandison vous présentent leurs travaux et ceux de leurs confrères qui méritent votre attention - Plus d'informations


Suivez l'analyse d'experts sur les 23èmes journées Pédiadol « La douleur de l'enfant. Quelles réponses ? »

La 46ème émission de « En direct des congrès » était consacrée aux 23èmes journées Pédiadol qui se sont déroulées à Paris du 5 au 7 décembre 2016. Les docteurs Jean-Marc Benhaiem, Frédéric Lebrun, Daniel Annequin, Juliette Andreu-Gallien, Cécile Cunin-Roy, Elisabeth Fournier-Charrière, Barbara Tourniaire et Yannick Jaffré partagent leur expérience sur « la douleur de l'enfant ». Plus d'informations


A VOIR

Allo Amejjay : émission médicale avec des professionnels de santé

Allo Amejjay, émission médicale

NEWSLETTER

Restez informés : recevez, chaque mercredi, la lettre d'informations de Santé tropicale.

Inscriptions et désinscriptions

Accueil > Santé tropicale au Cameroun > Revue de presse

Revue de presse

Médecine d’urgence : Front commun contre les catastrophes - 28/05/2007 - Cameroon tribune - CamerounEnvoyer cette page par e-mail Ajouter cette page à mes favoris

L’Association des médecins urgentistes du Cameroun (Amucam) et Samu-Cameroun accordent leurs violons pour la prise en charge des malades en détresse. À domicile, sur la voie publique ou dans un lieu public ou privé, le risque est permanent d’avoir un malaise, un accident domestique, d’être victime d’un accident ou de tomber malade. On dit alors que l’on est en situation d’urgence. La médecine d’urgence regroupe donc les techniques médicales et chirurgicales pour faire face à une situation où le patient, faute de soins, risque de décéder. C’est pour faire mieux connaître ce type de médecine que l’Association des médecins urgentistes du Cameroun (Amucam) a organisé du 23 au 25 mai derniers 0 Yaoundé les deuxièmes journées camerounaises de médecine d’urgence et de catastrophes, sous le haut patronage du ministre de la Santé publique avec le concours de la coopération française.

Plus de 200 participants venus du Cameroun, du Tchad, du Bénin et de la France ont planché sur des thèmes tels que les urgences obstétricales, les catastrophes, la douleur aux urgences, la maladie thrombœmbolique et l’éthique aux urgences. A travers conférences, communications libres, tables rondes et autres travaux en ateliers, les participants ont pu ausculter les problèmes qui minent cette jeune médecine au Cameroun. Le congrès a connu la participation du Pr. Mercier, chef du département Anesthésie réanimation de l’université de Tour en France, présidente du comité scientifique des travaux et du Pr. Martin Chobli, président de la Société africaine francophone de Médecine d’Urgence (Safmu) et directeur du Samu- Bénin.

Au finish, les urgentistes du Cameroun regroupés au sein de l’Amucam vont désormais évoluer main dans la main avec le Service d'aide médicale d'urgence (Samu). Car les structures qui servent les mêmes causes se regardaient en chiens de faïence. Or les prérogatives de chacun sont pourtant bien établies. Le Samu qui est une institution de l’Etat et Amucam, une société savante de la société civile. Désormais " L’une résolutions fard de notre congrès est justement le fait que les deux acceptent de travailler en étroite collaboration ", précise Justin Simo Moyo, président du comité d’organisation et secrétaire permanent de Samu-Cameroun. Mais au delà de consensus retrouvé, il faut aussi retrouver la coordination entre le Samu et les services de réanimation. Ainsi le Samu doit continuer à assurer les premiers gestes et l’hôpital la continuité de la prise en charge, explique-t-on. Ils proposent aussi la mise sur pied d’un plan et d’un lot de secours avec exercices de simulation. La rédaction des protocoles de prise en charge de la douleur et le renforcement de l’éthique aux urgences et lors des catastrophes a également été recommandée par les congressistes...

YAOUBA DJALIGUE

Lire l'article original

Plus d'articles Camerounais - Plus d'articles panafricains


Une question ? Une remarque ? Contactez-nous ?

CamerounSanté tropicale au Cameroun
Le guide de la médecine et de la santé au Cameroun


CARTE DU SITE




Connaissez-vous tous les sites web médicaux édités par APIDPM ?

Médecine d'Afrique noire électroniqueMédecine du Maghreb électroniqueOdonto-Stomatologie électronique

www.santemaghreb.com - Le guide de la médecine et de la santé au Maghrebwww.pediatrieafricaine.com - Pédiatrie africaineRencontres Africaines de Nutrition Infantile (RANI)www.sm2ea.com - Santé de la mère et de l'enfant en AfriquePaludisme d'Afrique noirewww.sorlaf.com - Société d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale des pays d'Afrique Francophone


Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !